dimanche, 18 octobre 2020|

27 visiteurs en ce moment

 

LIBAN : Le pape prie, le pays demeure traumatisé, Emmanuel Macron se rend sur place demain

A l’issue de l’audience générale, le Pape François s’est tourné vers le Liban, meurtri par les explosions survenues mardi dans le port de Beyrouth.

www.radinrue.com le V - VIII - MMXX, 14:05, avec Vatican News et Justyn Wallône,

A l’issue de sa catéchèse de l’audience générale, le Pape François a tenu à faire part de sa prière pour le Liban après les explosions qui ont ravagé le centre de Beyrouth mardi. « Hier, à Beyrouth, dans la zone portuaire, d’énormes explosions ont fait des dizaines de morts et des milliers de blessés, ainsi que de nombreuses destructions graves. Prions pour les victimes et leurs familles ; et prions pour le Liban, afin qu’avec l’engagement de toutes ses composantes sociales, politiques et religieuses, il puisse faire face à ce moment tragique et douloureux et, avec l’aide de la communauté internationale, surmonter la grave crise qu’il traverse » a dit François.

Deux fortes explosions ont secoué mardi le secteur du port de la capitale libanaise, Beyrouth faisant plus de 100 morts et plus de 4000 blessés, selon un dernier bilan de la Croix-Rouge libanaise. Selon les autorités libanaises, 2750 tonnes de nitrate d’amonium stockées dans un entrepot seraient à l’origine de la deuxième explosion, la plus puissante et dévastatrice. Le directeur des douanes a précisé qu’un entrepôt de feux d’artifice se trouvait à proximité de celui où était stocké le nitrate d’amonium. Les déflagrations ont été entendues dans toute l’agglomération et même au-delà. De nombreuses vidéos ont été diffusées sur les réseaux sociaux, montrant l’extrême violence de la déflagration.

Les vitres de nombreux immeubles, églises et magasins ont volé en éclats à des kilomètres à la ronde. En fin de journée, mardi 4 août, d’épais nuages de fumée orange s’élevaient au-dessus de la capitale libanaise.

Aux abords du quartier du port, les destructions sont massives. Les médias locaux ont diffusé des images de personnes coincées sous des décombres, certaines couvertes de sang. De nombreux blessés affluaient vers les hôpitaux, dont certains ont vu leurs infrastructures endommagées par le souffle de l’explosion. Afin de désengorger le système hospitalier local, des évacuations ont été organisées vers d’autres villes du Liban, et les habitants invités à donner leur sang. Presque toutes les vitrines des magasins des quartiers de Hamra, Badaro et Hazmieh ont volé en éclats tout comme les vitres des voitures, dont certaines ont été abandonnées dans les rues, avec leurs airbags gonflés.

Le président de la République Française, Emmanuel Macron se rendra au Liban jeudi pour "rencontrer l’ensemble des acteurs politiques", indique l’Elysée à l’AFP.

Le chef de l’État français rencontrera son homologue libanais Michel Aoun et le Premier ministre Hassan Diab, au moment où la France a affiché sa solidarité et envoyé des personnels et matériels pour venir en aide aux autorités libanaises, a précisé l’Elysée.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »