mercredi, 21 octobre 2020|

28 visiteurs en ce moment

 

SOUDAN DU SUD - Appel de l’Evêque de Tombura-Yambio en faveur de la paix et de la recherche d’une solution entre les parties en conflit

www.radinrue.com le VIII - V - MMXX, 13h50, photo : DR

« Evitons les affrontements, les combats ou les violences. Ne nous laissons impliquer dans aucun conflit à cause de la soif de pouvoir » déclare à l’Agence Fides l’Evêque de Tombura-Yambio, S.Exc. Mgr Eduardo Hiiboro Kussala, faisant appel aux groupes rebelles qui sèment le chaos dans le pays. « La guerre ne sert à rien. Elle provoque en revanche des distractions et fait obstacle au développement – souligne l’Evêque, qui invite les deux factions impliquées à parler et à rechercher une solution au conflit au lieu de ramener l’Etat à l’époque de la guerre. Mgr Hiiboro Kussala invite les guérilleros à revenir par la pensée aux jours de la guerre dans le cadre de la quelle nombreux sont ceux qui ont perdu la vie et pendant la quelle le pays a été dévasté et des millions de personnes évacuées.

« Tous ensemble nous avons adhéré à l’accord de paix de 2005 qui avait mis un terme à une longue guerre entre le nord et le sud et qui a été renouvelé en février dernier et vous aussi êtes partie intégrante de cet accord » insiste-t-il. « Les citoyens sont d’ores et déjà traumatisés par le Covid-19, ils n’ont pas besoin d’y ajouter la violence ». Mgr Hiiboro Kussala a lancé un appel aux chrétiens afin qu’ils intensifient leur prière, en particulier au cours de ce mois marial, afin de surmonter la pandémie, qui continue à causer le désordre dans le monde entier. Il les a invités à ne pas perdre l’espérance et la confiance en Jésus, qui a promis de rester avec nous toujours, jusqu’à la fin des temps. Actuellement, au Soudan du Sud, sont enregistrés 74 cas positifs de Covid-19, le gouvernement ayant revu les mesures de confinement précédemment émises notamment au travers d’une prochaine reprise des vols intérieurs et du déplacement de l’heure du couvre-feu, désormais en vigueur à partir de 22.00 locales. Depuis la signature de l’accord de paix renouvelé en février dernier, la situation dans le pays a été relativement sereine et les citoyens espèrent qu’il s’agisse là d’une nouvelle ère de paix.

Hier soir, 7 mai, le Président, Salva Kiir Mayardit, a annoncé certaines mesures demeurées dans l’impasse dont le passage de six Etats à l’ancien gouvernement d’unité nationale, à savoir Central Equatorial, Eastern Equatorial, Lakes State, Warrap State, Nothern Bahr El Ghazel et Unity State. Au parti politique séparatiste connu sous le nom de SPLM/A-IO iront en revanche les trois Etats de Jonglei, de Western Bahr Ghazel et de Western Equatorial alors que le parti South Sudan Opposition Alliance (SSOA) prendra la gestion de l’Etat du Nil supérieur.

(TA/AP) /fides/rr

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »