mardi, 11 août 2020|

56 visiteurs en ce moment

 

MANILLE - Quarantaine de communauté durant le Carême et fermeture totale à Manille pour bloquer le Covid-19

www.radinrue.com le XIV - III - MMXX, 15h40 avec Fides ;

« Nous faisons ce qui nous revient dans cette lutte contre la pandémie. Nous demeurons vigilants et continuons à surveiller les mises à jour à partir de sources légitimes et fiables. Nous vivons dans la métropole avec l’esprit des moines et des ermites immergés dans la prière et la confiance en Dieu ». Tel est le témoignage rendu à Fides par Pauline Soriano, laïque catholique résidant à Manille, capitale des Philippines, placée, depuis le 12 mars, en quarantaine communautaire par un décret du Président Rodrigo Duterte. L’arrêt total constitue une tentative énergique de bloquer la diffusion du Covid-19.

« La crise est très très claire. Le virus se répand dans l’ensemble du pays » a déclaré le Chef de l’Etat en annonçant la mesure. En accueil de la recommandation de l’équipe spécialisée ad hoc réunie pour traiter de l’épidémie, le gouvernement a décidé de suspendre, du 15 mars au 14 avril, « les voyages terrestres, aériens intérieurs et maritimes nationaux à partir et en direction de la métropole de Manille », laquelle comprend 16 villes et 13 millions d’habitants. « Il s’agit d’une question de protection de l’intérêt et de la santé publics » a déclaré le Président, invitant ses compatriotes à collaborer alors que le Ministère de la Santé a déjà annoncé les cinq premières victimes et l’existence de 52 cas confirmés dans le pays.

La police a déjà élaboré des plans visant à déployer des personnels le long des routes, des autoroutes et dans les aéroports et les ports pour faire respecter le blocus. Les sociétés privées ont été chargées d’appliquer le télétravail ou d’autres mesures de flexibilité. Les rassemblements sont interdits alors que les écoles et universités de tout type sont fermées jusqu’au 12 avril.

Diocèses et Paroisses de la métropole ont suspendu Messes et célébrations religieuses après que le Président ait annoncé la quarantaine communautaire. « Nous sommes en Carême et nous prenons du temps en plus pour prier avec ferveur. Nous croyons en tant que communauté qu’avec la grâce de Dieu, nous pourrons surmonter cette crise » a-t-elle ajouté.

L’Evêque d’Antipolo, S.Exc. Mgr Francisco De Leon, a invité les fidèles à « prier Saint Roc, patron des malades de la peste et des contagieux et à chercher son intercession dans la présente crise sanitaire ». « Unissons-nous dans la prière et contre la plaie du corona virus, adressons-nous à Saint Roc afin qu’il intercède pour nous. Invitons-le à prier pour nous le Seigneur afin que cette épidémie s’arrête » a-t-il indiqué dans un Message.

Evêques, prêtres et religieux continuent à rappeler aux fidèles de suivre les mesures de précautions imposées par le Département de la Santé comme l’éloignement social. Les pratiques dévotionnelles consistant à toucher ou embrasser des statues, images ou autres objets religieux sont elles aussi interdites. Selon les observateurs, il ne sera pas facile de vivre aux Philippines les rites de la Semaine Sainte, caractérisés par des rassemblements imposants de milliers de fidèles et par des pratiques religieuses de masse.

(SD-PA)/rr

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »