vendredi, 5 juin 2020|

37 visiteurs en ce moment

 

KENYA - Forte préoccupation de l’Archevêque de Nairobi à cause de la présence de deux groupes sectaires prenant pour cible les catholiques

« Ces groupes ont les caractéristiques d’un culte et utilisent des tactiques visant à semer la peur pour inculquer leurs doctrines et appliquer leurs pratiques sur les individus ». C’est ainsi que S.Em. le Cardinal John Njue, Archevêque de Nairobi, a mis en garde les fidèles sur l’existence et l’influence de deux groupes de culte au sein de l’Archidiocèse, lesquels sont la cause d’une « grave préoccupation pastorale ».

www.radinue.com le XI - III - MMXX, 18:07,

Dans une lettre lue Dimanche 8 mars dans toutes les Paroisses, le Cardinal a identifié le premier groupe comme étant Gwata Ndai et un second, dont le nom est encore inconnu mais qui dispose de caractéristiques similaires au premier.
Un comité ad hoc nommé « au sein du Conseil presbytéral dont le mandat était d’enquêter et de présenter un rapport sur l’origine, les objectifs, la portée des opérations et les effets » de ces groupes sectaires a établi que ces derniers ont pris pour cible les catholiques en exploitant la peur et l’intimidation.

« Ils font régner la peur – comme celle de la mort et des calamités dans le cas où leurs enseignements seraient ignorés – et la coercition dans le recrutement de nouveaux membres. Les deux groupes affirment soutenir la renaissance culturelle au travers du renforcement des traditions et pratiques culturelles et de la restauration des modalités traditionnelles du culte » a affirmé le Cardinal dans sa lettre.

Les enseignements de ces groupes, similaires à ceux d’une secte, a établi le groupe chargé de l’enquête, « comprennent quelques pratiques rétrogrades telles que la circoncision féminine, le chauvinisme masculin et la soumission des femmes ».

Les enquêtes, qui avaient également pour but de découvrir l’impact de ces groupes « sur les chrétiens pris individuellement, sur les familles, l’Eglise et la société en général », ont démontré « différents effets néfastes », avec « de nombreux cas de désagrégation et de conflits familiaux et de déséquilibres émotifs et psychologiques, surtout chez les femmes et les enfants ».

« Pour ceux qui pourraient être proies des enseignements de ces groupes, je désire vous souhaiter à nouveau la bienvenue au sein de l’Eglise et vous promettre la miséricorde et le pardon de Dieu » déclare le Cardinal, qui exhorte « les prêtres qui peuvent avoir des cas semblables dans leurs Paroisses à réintégrer ceux qui sont disposés à revenir au sein de l’Eglise, troupeau du Christ ».

Le Cardinal Njue conclut en encourageant les 1,6 millions de catholiques de Nairobi à demeurer fidèles aux enseignements du Christ et de Son Eglise et à « éviter le danger du syncrétisme, le mélange de la foi avec d’autres croyances culturelles qui ne sont pas conformes aux enseignements de l’Eglise. Nous devons éviter enfin le danger de l’idolâtrie ».

/rr(L.M.)

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »