dimanche, 9 août 2020|

50 visiteurs en ce moment

 

TERRE SAINTE - Irruption de milliers de colons israéliens sur des terrains du Patriarcat de Jérusalem des Latins dans le silence des autorités politiques

Des milliers de colons israéliens ont fait irruption sans autorisation sur des terrains appartenant au Patriarcat de Jérusalem des Latins, l’acte ayant une claire intention intimidatrice et n’ayant provoqué aucune réaction de la part des autorités israéliennes.

www.radinrue.com le XXIV - II - MMXX, 15h30, avec FIDES,

Cela est arrivé à Tayasir, dans les environs de Tubas, dans le nord de la Cisjordanie au cours de la journée du 21 février. Les colons, arrivés à bord de dizaines d’autobus et de voitures ont accompli une véritable marche sur les terrains appartenant au Patriarcat de Jérusalem des Latins. Quelques jours auparavant, des groupes de colons avaient porté leur bétail sur ces mêmes terrains, provoquant des dommages importants. Le Patriarcat de Jérusalem des Latins indique dans un communiqué diffusé par ses propres canaux officiels avoir porté plainte auprès des autorités israéliennes pour les violations perpétrées par les colons et souligne l’absence totale de réactions de la part des organes judiciaires et de police ad hoc.

Les intimidations perpétrées par des groupes de colons doivent être lues également à la lumière des choix unilatéraux posés par l’Administration américaine à propos du destin présent et à venir des terres de Palestine occupées par Israël. Le plan de paix présenté par les Etats-Unis le 28 janvier dernier et qualifié par le Président Donald J. Trump de « plan du siècle », concédait à Israël la possibilité d’étendre sa souveraineté aux colonies présentes en Cisjordanie tout en demandant dans le même temps de congeler la construction de nouvelles colonies sur le territoires arabes pendant quatre ans. Voici quelques jours, le Premier Ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé que plus de 5.000 logements destinés à des colons israéliens seront construites dans des zones clefs de Jérusalem est, au sein des quartiers de Har Homa et Givat Hamatos. Ces deux quartiers se trouvent sur les derniers terrains reliant les zones palestiniennes de la Cisjordanie à Jérusalem Est.

Communiqué du Patriarcat : Les colons ont organisé une marche du bloc Al-Burj (bloc n° 4, parcelle n° 4) jusqu’au bloc Um el-Kaba (bloc n° 3, parcelle n° 4) à l’intérieur de la propriété du Patriarcat, dans le cadre d’une manifestation.

Il convient de mentionner que les colons ont apporté leurs vaches, il y a quelques jours, sur les terres du Patriarcat et y ont causé des dommages considérables.

Il convient également de mentionner que le Patriarcat latin de Jérusalem a protesté auprès des autorités israéliennes contre des violations similaires de sa propriété près de Tayasir par des colons, mais - jusqu’à présent - les violations de notre propriété continuent à avoir lieu sans que les autorités ne les interdisent dans la plupart des cas.

Le Patriarcat latin de Jérusalem est très préoccupé non seulement par les violations de ses propriétés par les colons, mais aussi par l’absence de mesures prises par les autorités israéliennes pour mettre fin à ces infractions.

Nous demandons instamment aux autorités israéliennes, une fois de plus, de veiller à ce que la loi soit respectée par toutes les personnes sous leur contrôle et d’interdire toute nouvelle violation de nos propriétés.

Le Patriarcat latin de Jérusalem

rr/FIDES

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »