mardi, 20 octobre 2020|

28 visiteurs en ce moment

 

► Christophe Castaner tient des propos à l’encontre d’Olivier Faure qui laissent pantois !

Après l’affaire de Benjamin Griveaux, l’imbroglio fomenté par le russe dissident Piotr Pavlenski, c’est au tour de Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur de la République Française de surprendre voire choquer par des propos totalement déplacés à propos du patron du PS Olivier Faure. Sommes nous devons un jeu de "tu parles, je te dénonces !" ?

www.radinrue.com le WIW-II-MMXX, 17h45, Paris, par : ►Elvira Manne

INCROYABLE sortie de Christophe Castaner ce matin sur France Inter à propos d’Olivier Faure (PS). Sous "l’excuse" de l’amitié, Castaner le socialiste s’attaque au parcours personnel de son "ami (???) Olivier Faure.

Avec un ton des plus léger, Castaner étale la vie de son "ami" (en tous cas de l’époque) Olivier Faure à l’antenne sur France Inter.

On reste assez sonné par cette nouvelle mode de joutes verbales légère. Christophe Castaner aurait sans aucun doute dû réfléchir à ses propos, pourtant la manière "trankilou" avec laquelle il lançait son propos ne donne pas l’expression d’un geek qui balance des calomnies exacerbés via Tweeter.

Castaner lance donc : « j’ai été surpris d’entendre à votre micro Olivier Faure, que je connais bien et que j’ai accompagné dans ses divorces » (...) « j’ai été étonné de ses leçons de morale ». Le ministre réagissait au propos d’Olivier Faure, qui avait dénoncé la veille la "légèreté incroyable" de Benjamin Griveaux.

Olivier Faure lui répond depuis l’Assemblée nationale, mercredi à 15 heures. Le député de Seine-et-Marne a estimé qu’"une ligne rouge a été franchie" : "Le fait pour un ministre de l’Intérieur de chercher à intimider l’un des dirigeants de l’opposition en ayant recours à des insinuations relevant de sa vie privée est une atteinte au fondement de la démocratie", a-t-il déclaré, ajoutant que Christophe Castaner avait "commis une faute grave". Olivier Faure demande ainsi à Emmanuel Macron de convoquer le ministre de l’Intérieur, et "d’en tirer les conséquences".

Après la croissance de la polémique ce 19 février, Castaner est revenu sur sa sortie en répondant via le réseau adoré des politiciens en tout genre, Tweeter :

Christophe Castanerverified_user CCastaner Cher @faureolivier, il n’y avait ni menace ni attaque personnelle dans mon propos. Nous nous connaissons depuis assez longtemps pour savoir l’un et l’autre que la vie n’est pas linéaire. Et nous y avons quelquefois fait face ensemble. Twitter 13:12

Peu à peu, la France découvre une nouvelle mixture de rhétorique et d’actions de la vie politique. Peu à peu elle quitte l’Eden dans lequel elle se trouvait, un peu préservée des méthodes que le monde entier utilise, use et abuse. C’est un grand domage, pas pour la Démocratie, car c’est un grand mot, qui d’ailleurs ne signifie rien, plus rien, non mais un grand dommage de se retrouver dans ce genre de scandale bidons qui remémore à l’ensemble des français les "affaires" adolescentes qui pouvaient créer tel ou tel conflit au collège voire au lycée.

On assiste ici, une fois de plus à un manque total de recul, de maturité, et ce, de la part des mêmes qui attaque tout aussi facilement les réseaux sociaux, qu’ils utilisent comme nouveau moyen de "communiquer avec le peuple", d’un monde de dépâche et de papier, documents officiel, leur manière de s’excuser, de s’accuser et devenu "tweeterisée", une méthode minable qui s’apparente donc au petit papiers qui circulaient sous les tables en classes et qui lançaient "Martine drague Lionel"...

La politique est devenu une véritable zizanie, ce n’est pas "encore" le chaos, mais la zizanie lui ouvre peu à peu la route, et les sorties verbales des uns et des autres sont un très bon carburant semble t-il... Lorsque l’on, observe les observateurs et les commentateurs des chaînes d’actualités en "direct" on s’apperçoit bien que les débats et les "analyses" se bornent au transfert d’opinions et non à la réflexion, peu à peu donc le pouvoir en place, et les médias "reconnus" ou "imposés" en sont les vecteurs.

En réalité nous sommes en France en Marche, oui mais vers quoi ? Lorsque ceux qui doivent guider tâtonnent et sont perdus, les GPS sans satellites deviennent préoccupants...

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »