lundi, 1er juin 2020|

49 visiteurs en ce moment

 

De passage en Terre Sainte, le Cardinal Barbarin rencontre des jeunes volontaires français

www.radinrue.com le XVIII - III -MMXX, 10h32 avec LPJ

Le vendredi 13 mars, à Saint Pierre-en-Gallicante, le Cardinal Philippe Barbarin, actuellement en retraite spirituelle en Terre Sainte, a eu l’occasion de s’entretenir avec une dizaine de jeunes volontaires français catholiques à Jérusalem. L’occasion pour l’ancien archevêque de Lyon de partager sa vision du Volontariat, du rôle de l’Eglise dans le monde et de sa propre expérience du dialogue interreligieux.

Alors qu’il effectue une retraite spirituelle de deux mois en Terre Sainte à la suite de sa démission comme archevêque de Lyon, le Cardinal Philippe Barbarin s’est rendu le vendredi 13 mars à Saint Pierre-en-Gallicante. Invité par deux jeunes français catholiques en volontariat à Jérusalem, il a pu partager sa vision du Volontariat d’Eglise, mais aussi son expérience personnelle à l’étranger et sa connaissance du dialogue entre les religions.

Accueilli par la communauté des Augustins de l’Assomption, qui gèrent le Lieux Saint, Mgr Barbarin était accompagné du diacre Firas Abedrabbo, secrétaire particulier de Mgr Pierbattista Pizzaballa, Administrateur Apostolique du Patriarcat latin de Jérusalem. Les deux invités ont participé aux vêpres, dans la magnifique crypte du Sanctuaire de Gallicantu, avant de partager le repas communautaire au cours duquel ils ont pu faire connaissance avec les Frères assomptionnistes ainsi qu’avec les trois volontaires résidant sur le site.

S’en est suivie une rencontre, en compagnie d’une dizaine de volontaires français venus spécialement échanger avec le Cardinal et écouter son témoignage de foi. Mgr Barbarin a ouvert la discussion, félicitant les volontaires pour leur engagement qu’il a décrit comme une expérience significative et Ô combien chargée de sens dans leur parcours de vie.

Les questions ont ensuite portée sur le rôle de l’Eglise en Afrique et au Moyen-Orient, sur le dialogue judéo-chrétien ainsi que sur les relations avec les musulmans.

« Le terme qui décrit le mieux le rôle de l’Eglise est celui de "service" a souligné Mgr Barbarin, rappelant aux volontaires présents qu’ils sont eux-mêmes « des serviteurs, envoyés non pour aider mais pour servir les populations locales […] Le Christ était le premier des serviteurs, et nous sommes tous appelés à marcher dans ses pas ».

A la question de l’efficacité de l’action de l’Eglise, s’agissant notamment du rapprochement avec les autres religions, le Cardinal a répondu sans détour : « Vous n’avez pas prise sur le résultat que vous obtiendrez […] Votre devoir est donc de travailler et prier sans relâche sans penser au résultat, lequel ne dépend pas uniquement de vous. »

Mgr Barbarin a ensuite longuement parlé de ses rapports avec les fidèles juifs et musulmans, ainsi que des débats théologiques souvent passionnants qu’il aime avoir avec les autorités de ces deux grandes religions en France. Les volontaires, de leur côté, ont été particulièrement attentifs à ses propos. Son éloquence et sa pédagogie, ses réponses exhaustives et sans faux-fuyant ainsi que sa grande humilité ont manifestement séduit son auditoire, captivé du début à la fin par l’intervention de l’ancien archevêque de Lyon. « Un moment fort et tant important pour notre foi » nous confiait Cyril, volontaire DCC à Saint Pierre-en-Gallicante.

Mgr Philippe Barbarin a entamé une retraite spirituelle de deux mois au sein de l’Abbaye Sainte-Marie de la Résurrection d’Abu Gosh, près de Jérusalem. Domaine national français, le monastère d’Abu Gosh est tenu par les Bénédictins du Mont-Olivets, deux communautés de moines et des moniales qui, selon les mots du Cardinal, l’ont accueilli « comme un frère ».

lpj/rr

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »