mardi, 20 octobre 2020|

22 visiteurs en ce moment

 

SRI LANKA - Moment de recueillement national pour commémorer les « martyrs » victimes du massacre de Pâques de l’an passé

« Ce matin, toutes les cloches de nos églises et de nos lieux de cultes, chrétiens, bouddhistes, hindous et musulmans, ont sonné pour faire mémoire des martyrs des attentats du 21 avril 2019, lorsque des terroristes perpétrèrent des massacres au Sri Lanka. Nous n’avons pas pu vivre un événement public, vu le verrouillage appliqué contre le Covid-19, mais tout le pays a commémoré les victimes, chacun chez soi, comme l’a demandé S.Em. le Cardinal Malcom Ranjith, Archevêque de Colombo »

www.radinrue.com le XXI - IV - MMXX, 23h45, avec Fides

C’est ce qu’indique à l’Agence Fides le Père Basil Fernando, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires au Sri Lanka.

Le prêtre poursuit : « Toutes les communautés religieuses se sont unies spirituellement et toutes les autorités civiles ont participé. Chacun a fait une prière personnelle en tous lieux, domicile ou lieu de travail. Nous tous avons allumé un cierge pour faire mémoire des vies brisées. Tous les lieux de culte ont allumé leurs lumières. Pendant deux minutes, un silence absolu est descendu sur le pays. Tout s’est arrêté pour commémorer nos martyrs, tués par la violence terroriste, insensée et cruelle ».

Le Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires indique : « Il s’est agi d’un programme de commémoration simple, intense mais profond. En cette phase, nous prierons personnellement. Plus tard, lorsque les conditions le permettront, nous pourrons ouvrir et bénir la nouvelle Chapelle des martyrs que nous avons construite grâce aux offrandes recueillies par les Œuvres pontificales missionnaires du Sri Lanka avec le réseau international de ces mêmes Œuvres. La Chapelle se trouve à Negombo, sur le lieu de l’un des attentats. Nous célébrerons le Saint Sacrifice de la Messe. Nous aurons des rencontres avec des fidèles d’autres religions. Nous nous unirons tous, à peine cela sera-t-il possible, lorsque le temps de l’isolement dû au Covid-19 sera passé ».

Un an après les attaques du 21 avril 2019, tout le pays s’est souvenu des attentats du Dimanche de Pâques 2019, y compris dans le cadre du verrouillage dû la pandémie actuellement en cours. L’Eglise locale a dû annuler toutes les Messes et célébrations publiques prévues dans l’église Saint Sébastien de Negombo et au Sanctuaire Saint Antoine de Kochchikade (Colombo), sites des attentats suicides.
Voici un an, neuf terroristes affiliés au groupe islamiste local Thowheed Jamathha attaquèrent trois églises et trois hôtels de luxe, tuant au moins 258 personnes dont 37 étrangers et provoquant des blessures à plus de 500 autres personnes. Sept bombes avaient explosé dans deux églises catholiques et une autre dans un temple évangélique de Batticaloa, dans l’est du pays. Aujourd’hui, l’église Saint Sébastien et le Sanctuaire Saint Antoine ont été rouverts aux fidèles mais le temple évangélique de Sion est encore en cours de restructuration. Les responsables religieux ont plusieurs fois demandé aux autorités politiques une plus forte volonté tant en matière de prévention de nouveaux attentats que de traduction des coupables devant la justice.

fides/RR

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »