samedi, 6 juin 2020|

45 visiteurs en ce moment

 

• MAIRIE DE PARIS • Agnès BUZIN quitte la Santé et "succède" au candidat Benjamin Griveaux

• La ministre de la Santé quitte son poste et se lance dans la campagne électorale parisienne à un mois du scrutin. Agnès Buzyn, médecin se confronte ainsi au vote du peuple pour la première fois de sa vie, succédant à Benjamin Griveaux elle a la lourde tâche de sauver la partie pour le camp présidentiel de LREM.

www.radinrue.com le XVI - II - MMXX, 23h59, par : Jenny Lamue

LE Premier ministre l’éa demandé à Emmanuel Macron vers 20h00, il s’agissait de libéré Agnès Buzin de son mandat de ministre de la santé. Elle doit désormais se battre pour faire gagner LREM à Paris, chose pas gagné d’avance. Elle avait pourtant annonçait à divers médias, après l’onde de choc provoquée par le départ et ses causes, de Benjamin Griveaux, qu’elle ne pourrait pas devenir candidate à la Mairie de Paris, entre-autres en raison de l’épidémie du Coronavirus...

Il faut croire que le Covid-19 ne lui semblait pas si important que cela... désormais "elle y va" et elle l’annonce en faisant savoir "qu’elle à envie" ! Alors elle rentre ainsi dans une bataille de campagne qui ne semble ni facile ni gagnée d’avance.

D’ailmleurs tout cela ressemble une fois de plsu aux méthodes d’improvisation du camp LREM, ainsi cité par France Info, Roger Karoutchi, sénateur LR des Hauts-de-Seine, se pose la question : "Si j’étais Molière, comme dans Les Fourberies de Scapin, je dirais : ’Mais qu’est-ce qu’elle va faire dans cette galère ?’" Selon lui, Agnès Buzyn est "catapultée tête de liste pour Paris" et c’est surtout "sa notoriété qu’on met en avant et pas sa connaissance électorale de Paris". Roger Karoutchi estime que c’est "un peu du gâchis par rapport à tout ce qu’elle a fait au gouvernement". "C’est une des ministres pour qui j’ai le plus de respect. (...) Une bonne ministre, critiquée, mais respectée", souligne t-il.

L’avenir... proche déjà, dira si c’était une bonne idée de propulser cette femme médecin dans les griffes de la politique pure, dans un Paris qu’elle est loin de maîtriser et autour duquel une campagne "sans mercis" prend racine.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »