samedi, 6 juin 2020|

46 visiteurs en ce moment

 

Tour du monde de l’état sanitaire lié au Covid-19 le 18 avril au soir

2 274 800 cas dans le monde et 156 140 morts ( sous réserve des chiffres Chinois), c’est le décompte des victimes du Covid-19 en ce moment. Nous faisons le tour de plusieurs pays en essayant de vous apporter l’information la plus claire possible.

www.radinrue.com le XVIII - IV - MMXX, 19h00, par : Jenny Lamue ; photo un agent de la ville de Varsovie désinfecte le mobilier urbain — Ville de Varsovie UM et lits d’hôpital temporaire en Espagne — pap.

Voici les 10 pays du monde qui ont le plus de cas déclarés ( nous émettons des réserves quant aux chiffres Chinois), c’est pour cela que nous rajoutons ce pays à la liste des 10, ce qui fait donc un total de 11 :

706 856 cas aux Etats-Unis avec 37 309 morts, 191 726 cas déclarés en Espagne dont 20 043 décès, en Italie ont déplore 172 434 cas et 23 227 morts, la France se situe en quatrième position avec 149 146 cas et 18 703 morts, viennent ensuite l’Allemagne qui connaît une très grande croissance de cas ces dernières 24 heures notamment en Bavière, la crise y est géré par les Etats Fédéraux mais un lent dé-confinement progressif pose toujours questions, le pays pleure 4 405 personnes et a connu déjà 142 325 cas positifs. Au Royaume-Unis, le Premier Ministre Johnson reste en repos et 15 497 personnes sont mortes sur 115 299 malades.

La Chine a déclaré 83 786 cas, dont 4 636 ; ces chiffres ne persuades pas grand monde, les approches amicales de l’OMS et de la Chine laissent perplexe, les origines du virus qui s’est abattu d’abord sur la ville de Wuhan posent question. Dans cette ville se trouve deux Laboratoires un P2 et un P4, et le professeur Montagner, Prix Nobel de Médecine pour avoir découvert avec des confrères le virus du Sida accuse des traces de HIV dans le corpus du Covid-19, comme ci celui-ci avait été manipuler par l’homme. Immédiatement plusieurs professeurs professeurs membres de l’Institut Pasteur ont tout balayé de la main, faisant passer leur confrère pour un vieillard quasi fou... hum, cela mérite de jeter un œil sur cette soudaine violence de réactions de la part des membres de l’Institut Pasteur... et quand on regarde dans les archives il suffit de se remémorer pour comprendre tout de suite... En effet, le vendredi 24 novembre 2017, l’Institut Pasteur, l’Académie Chinoise des Sciences et la Fondation Mérieux ont signé à Pékin un accord de coopération portant sur la création d’un groupe de recherche à 4 ans. Localisé à l’Institut Pasteur of Shanghai - Chinese Academy of Sciences, ce nouveau groupe bénéficiera d’un financement conjoint des trois institutions d’un montant de 150 000 euros par an pour mener des recherches innovantes dans le domaine des maladies infectieuses, tropicales ou négligées en lien avec le laboratoire P4 de l’institut de virologie de Wuhan. LE PARISIEN rajoute als à l’époque qu’Un appel à projet sera prochainement lancé afin d’identifier, sur la base de la qualité de son projet scientifique, un(e) jeune chercheur(se) pour diriger ce groupe dont le démarrage est prévu en 2018. Il s’agira du 6ème groupe créé dans le Réseau international des instituts Pasteur depuis 2013.

Alors voilà, la Chine fera sans aucun doute l’objet de nos futures attention, ... et l’Institut Pasteur aussi obligatoirement.

Les autres pays, parmi les plus touchés sont L’Iran, la Turquie, la Belgique et la Russie, cette dernière à 36 793 cas, dont la moitié concentré à Moscou. Le pays met en place de nombreux contrôles, notamment dans les transports publics mais la gestion réelle des mouvement de population et bancale dans la capitale, la pandémie est passée en mode raz-de-marée en Russie et la situation demeure inquiétante.

L’Irak n’est pas épargnée par l’épidémie de coronavirus. A ce jour, le pays compte 76 décès et plus de 1 300 cas confirmés, une épreuve de plus pour un pays déjà éprouvées par les années de guerre et le terrorisme.

Le couvre-feu dans le pays a été prolongé à plusieurs reprises à mesure que l’épidémie progressait. Le pays, déjà très fragile économiquement, est encore plus vulnérable en raison de la baisse des revenus pétroliers. Au mois de mars en effet, le pays aurait perdu la moitié de ses revenus pétrolier en raison de l’effondrement des cours du brut lié aux tensions entre la Russie et l’Arabie Saoudite, deux autres géants de l’Opep (L’Organisation des pays exportateurs de pétrole)

Malgré le confinement, certains magasins comme dans la ville chrétienne de Qaraqosh dans la plaine de Ninive ont pu rouvrir quelques heures le week-end de Pâques, redonnant le sourire aux commerçants et aux familles.

Le Président de Tanzanie, John Pombe Magufuli, a proclamé une prière nationale de trois jours pour demander l’intercession du Très-Haut contre le nouveau corona virus.
« Compatriotes tanzaniens, à cause de la pandémie, j’exhorte à utiliser les trois jours allant du 17 au 19 avril à prier Dieu pour obtenir Sa protection et la guérison » a déclaré à partir de son compte Twitter le Chef de l’Etat, qui est catholique.
Le nouveau bilan du Covid-19 dans le pays est désormais de 94 cas avérés.
Le Ministre de la Santé, Ummy Mwalimu, a indiqué que les cas ont été signalés dans la capitale commerciale, Dar es Salaam, dans la ville de Mwanza sur les rives du lac Victoria et dans le Killimangiaro septentrional. Quatre patients sont morts des suites du virus depuis qu’a été enregistré le premier cas, en date du 16 mars dernier.

« L’appel au cessez-le-feu, ardemment souhaité par le Pape François, ici au Niger est presque totalement rejeté. Le terrorisme d’origine djihadiste continue à ensanglanter cette terre et à moissonner des centaines de victimes. La situation aux frontières est, elle aussi problématique. Il suffit de penser à ce qui se passe en Libye, en Algérie, au Nigeria et au Mali. Le Niger est entouré de foyers armés et de trafics en tout genre, de celui des stupéfiants à celui des êtres humains ». Tel est le scénario décrit à l’Agence Fides par le Père Mauro Armanino, missionnaire de la Société des Missions africaines, qui montre combien les conflits et la violence se poursuivent dans le pays malgré l’appel en faveur d’un cessez-le-feu mondial et immédiat dans tous les coins du monde » lancé par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Gutierres, cessez-le-feu mondial qui a reçu officiellement le soutien du Pape François le 29 mars dernier.

Le Niger vit actuellement divisé entre la présence de contingents étrangers – américain, français, allemand et italien – et les attaques de l’intégrisme islamique, toujours plus agressif et regroupé autour du sigle « d’Etat islamique du Grand Sahara ». A la frontière méridionale, l’armée combat, aux cotés de troupes nigérianes, tchadiennes, camerounaises et béninoises, une guerre contre les miliciens de Boko Haram. Sont également actifs des groupes liés à « al-Qaeda au Maghreb islamique », liés à ceux présents au Mali. Ces formations présentes sur le territoire se financent grâce à la contrebande de diverses marchandises, en particulier drogue et armes, qui transitent par les pistes du grand désert du nord. Le trafic de migrants finit lui aussi par financer les activités de ces groupes. Selon le Haut-commissariat de l’ONU chargé des réfugiés, au cours de la seule année 2019, les voies caravanières entre le Niger et la Libye auraient vu passer plus de 300.000 migrants.

La Pologne a rendu obligatoire l’acte de se couvrir le nez et la bouche dans tous les lieux publics, et ce jusqu’à nouvel ordre. Elle a autorisé à ce que des restrictions dans les commerces ( nombre de clients / caisse) soit assouplis, elle a ouvert ses parcs, jardins et autorisés les entrées en forêt. Pour les églises elle a autorisée un fidèle pour 15m². Varsovie a déclaré 8 742 cas, dont 347 décès. La Pologne teste entre 10.000 et 15.000 personnes par jour, elle possède désormais des tests rapides ( résultat de la positivité en 15 minutes), ses tests viennent des USA, de Chine et de sa propre production nationale. Face à sa bonne gestion en général de la crise elle va envoyer des militaires médecins à Chicago pour aider les USA, cette information est annoncée ce samedi après que le président polonais Duda se soit entretenu pendant 30 minutes avec Donald Trump. Une partie de l’opposition polonaise tente comme d’habitude de semer le trouble dans le pays, notamment en refusant les élections présidentielles que la Constitution impose le 10 mai prochain, pourtant ces dernières devraient avoir lieu par correspondances, comme de nombreux autres pays démocratiques l’ont fait également en pleine épidémie du Covid-19 ; en réalité les candidats de l’opposition sont totalement incapable de se mesurer au président Duda qui risque de passer dès le premier tour, cette évidence enrage ainsi les opposants libéraux et gauchistes tentent d’ailleurs de trouver leur habituel soutien chez leurs confrères idéologues libéraux extrêmes et gauchistes du Parlement Européen. C’est ainsi que dans un communiqué qui portait pour une aide solidaire l’UE face au Covid-19 ont pouvait lire hier, comme un cheveux sur la soupe que le Parlement Européen faisait aussi part de sa « vive inquiétude » sur la situation en Hongrie où « l’état d’urgence a été déclaré pour une période indéterminée », et en Pologne « où doivent se tenir des élections présidentielles en pleine pandémie ». Une phrase que les Allemands et les Français n’ont pas entendus quand eux organisaient des élections également en pleine pandémie, mais le PE est aussi démocrate que le fut en son temps la RDA, dans le nom quoi, le reste doit servir l’idéologie de l’UE c’est tout...

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »