mardi, 26 mai 2020|

35 visiteurs en ce moment

 

New-York o Syndrome Kawasaki, un enfant atteint du Covid-19 succombe

La maladie de Kawasaki, également appelé « syndrome lympho-cutanéo-muqueux » ou « syndrome adéno-cutanéo-muqueux », est une maladie infantile, d’origine immunologique, consistant en une vascularite fébrile touchant les artères de moyen et petit calibre. Avec l’arrivée du Covid-19 les cas se sont multiplié par rapport aux cas répertoriés habituellement ( une centanie par an et surtout au Japon) ; on pense donc que ces inflammations mal connues peuvent être infectieuses.

www.radinrue.com le IX - V - MMXX, 14:27 ; par : o Séverine Malooghy,

Alors que la France s’apprête à ouvrir ses écoles, les cas de jeunes enfants victimes du syndrome se multiplient en France, à Necker 45 enfants sont touchés. Tout semblait pour tant si rassurant : "les enfants ne craignent rien face au Coronavirus" nous expliquait-on dans la presse et les plateaux de la télé globalisante.

Au Royaume-Uni pourtant, l’euphorie semblait plus perplexe ce 26 avril 2020, lorsque le Ministère de la Santé du Royaume lance l’inquiétante nouvelle, "De nombreux enfants touchés par le Covid-19 développent de dangereux symptômes proches de Kawasaki". Cette pathologie jusque là rare se déclenche habituellement à la suite d’une infection causée par un virus ou une bactérie et provoque, dans sa forme la plus grave, un infarctus du myocarde.

Actuellement il serait faux de dire qu’elle est toujours "rare".
Nous apprenons qu’un enfant de 5 ans, aux Etats-Unis a succombé au syndrome. Et ce n’est peut-être pas le seul. Il y a désormais 73 cas recensés de tels symptômes chez des enfants dans l’Etat de New-York et les services de santé de l’Etat enquêtent sur la mort de l’enfant de cinq ans comme sur d’autres cas, a précisé le gouverneur Andrew Cuomo.

« Il y a eu au moins un décès à cause de ça, et il se pourrait qu’il y en ait d’autres sur lesquels nous enquêtons », a-t-il ajouté, en présentant une liste de symptômes pour lesquels les parents sont encouragés à consulter.

Jusqu’à présent les cas les plus certains d’enfants touché par ces symptômes très proches du syndrome de Kawasaki sont répertoriés aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en France, en Italie et en Espagne, il faut aussi dire que ce sont les pays les plus touchés par le Coronavirus.

La maladie de Kawasaki se traduit par une inflammation des parois des vaisseaux sanguins. Le diagnostic de la maladie est établi lorsque le malade présente une forte fièvre (plus de 39 °C) pendant cinq jours d’affilée, associée à au moins quatre des cinq symptômes suivants :

  • 1. éruption cutanée polymorphiques (de type urticaire, plaques rouges, papules...) ;
  • 2. érythème + œdème des paumes et des plantes des pieds, puis une desquamation ;
  • 3. gonflement anormal des ganglions du cou (ou d’un ganglion) ;
  • 4. irritation et rougeur du blanc de l’œil (conjonctivite bilatérale) ;
  • 5. irritation/inflammation de la bouche, de la langue, des lèvres et de la gorge liée à l’altération de la muqueuse buccale.

Par ailleurs, il existe des formes atypiques ou incomplètes avec une partie seulement des symptômes.

La maladie de Kawasaki est une vascularite des artères de taille moyenne, notamment des artères coronaires, qui sont atteintes chez environ 20% des patients non traités. Les manifestations précoces comprennent une myocardite aiguë avec insuffisance cardiaque, des troubles du rythme, une endocardite et une péricardite. Des anévrismes des artères coronaires peuvent ensuite se former. Les anévrismes géants des artères coronaires (> 8 mm de diamètre interne à l’échocardiographie), bien que rares, ont le plus grand risque de provoquer une tamponnade, une thrombose ou infarctus cardiaques. La maladie de Kawasaki est la principale cause de maladies cardiaques acquises chez l’enfant. Le tissu extravasculaire peut aussi s’inflammer, y compris les voies respiratoires supérieures, le pancréas, les voies biliaires, les reins, les muqueuses et les ganglions lymphatiques.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »