samedi, 8 août 2020|

45 visiteurs en ce moment

 

BRÉSIL - Appel de l’Alliance inter-religieuse en faveur de la responsabilité et de la solidarité face à la pandémie de Covid-19

“Nous demandons à tous les gouvernements d’Amérique latine et des Caraïbes, comme certains le font déjà de manière efficace, qu’ils adoptent avec responsabilité et décision les mesures nécessaires pour protéger la vie de toutes les personnes, en particulier les plus vulnérables, et à ce qu’ils fassent le plus grand effort pour lutter contre cette pandémie qui concerne la santé publique mondiale”.

www.radinrue.com le XXVIII - III -MMXX, 14:32

Tel est l’appel lancé par l’Alliance interreligieuse pour l’Agenda 2030, qui fait partie du Conseil épiscopal latino-américain, appel qui a été diffusé par Prensa Celam.
Le texte reconnaît “les gestes de solidarité notables entre les gouvernements de la région” et les encouragent “à renforcer les organisations régionales pour relever les défis de cette pandémie au mieux et de manière décisive”, souhaitant que “la communauté scientifique puisse trouver rapidement les médicaments nécessaires contre le virus”. Par suite, il demande à ce que soient renforcés les efforts multilatéraux des Nations Unies “afin d’affronter cette crise avec une solidarité mondiale, en surmontant la tentation des isolements nationalistes”.

L’Alliance interreligieuses pour l’Agenda 2030 est née en 2014 dans le but de coordonner l’engagement de communautés et organisations religieuses en Amérique et aux Caraïbes pour affronter des questions telles que la justice, la paix, l’intégrité de la Création, la discrimination, l’exclusion, la pauvreté en vue de la réalisation des Objectifs de développement durable indiqués par l’ONU.

Dans son message, parvenu à Fides, l’Alliance reconnaît en ce moment de pandémie, les efforts notables faits par le personnel médical et paramédical, par les forces de l’ordre, les bénévoles et les organisations de solidarité “qui prennent soin en particulier des populations très vulnérables, telles que les familles en situation d’extrême pauvreté, les personnes âgées, les indigènes et les migrants”. Elle demande par suite “aux gouvernements de la région de garantir la sécurité alimentaire et économique de ces populations, de préserver les droits sociaux, en particulier relatifs au travail” afin que la crise économique, aggravée par la pandémie, n’ait pas de nouvelles et ultérieures retombées sur les personnes en condition d’extrême pauvreté.

“Il ne fait aucun doute que ceci est le moment où nous devons mettre en pratique nos valeurs de responsabilité, de fraternité et de solidarité” indique la partie finale du document. Dans le même temps “nous devons nous préparer à répondre à de possibles scénarios après la pandémie afin d’assurer la subsistance des populations les plus vulnérables et sûrement plus pauvres, à cause des mesures d’endiguement du virus”.

Le communiqué s’achève en invitant à promouvoir une journée de prière commune au sein des différentes communautés de foi, afin de demander à Dieu Tout-Puissant de mettre fin à ce mal et de nous renforcer “dans notre engagement à continuer à affronter de manière solidaire et active la lutte contre cette pandémie pour la vie pleine de l’humanité en cette maison commune”.

Au Brésil notamment la situation est de plus en plus préoccupante avec un chef de l’Etat qui freine toute lutte contre l’extensionnalité du Covid-19 pour préserver au prix de la vie humaine son économie - LIRE ICI.

radinrue.com avec FIDES.

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »