lundi, 20 janvier 2020|

26 visiteurs en ce moment

 

Irak : le cardinal Sako appelle Américains et Iraniens au dialogue

www.radinrue.com le VII - I - MMXX, 16h15

L’Irak est victime des règlements de compte entre les Etats-Unis et l’Iran. C’est l’amer constat du patriarche des Chaldéens, le cardinal Louis Raphaël Sako, au lendemain de l’attaque de drones américains qui a coûté la vie au général iranien Qossem Soleimani.
Alors que la tension entre Téhéran et Washington inquiète les diplomaties internationales autant que les Nations unies, le cardinal Louis Raphaël Sako a lancé samedi soir un appel en faveur du dialogue et afin d’épargner l’Irak d’une nouvelle escalade aux « conséquences inimaginables ».

« Le peuple irakien est en état de choc », déplore le cardinal Sako, regrettant que son pays ait été transformé en une « arène » où Américains et Iraniens peuvent « régler leurs comptes ». L’Irak « n’est plus une patrie souveraine », affirme-t-il avant d’appeler « toutes les parties concernées à faire preuve de retenue, de sagesse, à agir raisonnablement et à s’asseoir à la table du dialogue ».

« Nous adressons nos prières à Dieu Tout-Puissant pour que l’Irak et la région puissent bénéficier d’une vie normale pacifique, stable et sûre », conclut-il.

L’inquiétude de François
L’inquiétude du Souverain pontife était également relayée par le nonce apostolique en Iran. Contacté par Vatican News, monseigneur Léo Boccardi a déclaré que le Pape avait été tenu informé de la situation dans toute la région et particulièrement en Iran. Monseigneur Shlemon Warduni, évêque auxiliaire de Bagdad, affirmait quant à lui, qu’une nouvelle guerre en Irak serait terrible pour la population et la communauté chrétienne.

Dans un tweet daté du samedi 4 janvier, le Pape François invoquait la paix : « Nous devons croire que l’autre a le même besoin de paix que nous. On n’obtient pas la paix, si on ne l’espère pas. Demandons au Seigneur le don de la paix ! ».

Les Américains pris pour cible

En Irak, la première réponse des forces pro-iraniennes à la mort du général Qassem Soleimani est arrivée dans la nuit de samedi à dimanche dans la « zone verte » de Bagdad. L’ambassade américaine dans la capitale irakienne, ainsi qu’une base militaire où sont stationnés des soldats américains, ont été pris pour cibles par des tirs de roquettes et d’obus de mortiers. Les brigades du Hezbollah pro-iranien avaient en soirée appelé les forces de sécurité irakiennes à s’éloigner des sites américains. Ces tirs n’auraient pas fait de victimes.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »