mardi, 18 février 2020|

82 visiteurs en ce moment

 

• Benoît XVI • "Des profondeurs de nos cœurs" Je ne peux pas garder le silence à propos du Célibat des prêtres

Benoit XVI (pape émérite depuis le 28 février 2013) et le cardinal Sarah signe un livre qui sortira le 15 janvier prochain. Intitulé "Des profondeurs de nos cœurs" cet ouvrage d’une raison théologique incontestable demeurera sans aucun doute dans les anales de la pensée catholique et du Droit Canon. Dès à présent de nombreuses réactions poussent sur internet, et la plupart des critiques se bornent, comme d’habitude à des commentaires agressifs et lapidaires lancés par des anonymes qui par ailleurs n’ont en rien lu l’ouvrage.

www.radinrue.com le XIII - I - MMXX, 10h15, par Séverine Malooghy,

ooo "Des profondeurs de nos cœurs" est un livre qui sans aucun doute fera parler de lui. Signé par le Pape émérite Benoît XVI et Monseigneur le Cardinal Robert Sarah, Préfet de la Congrégation aux affaires du Culte Divin et de la Discipline des Sacrements l’ouvrage traite principalement du célibat sacerdotal.

La sortie européenne de "Des Profondeurs de nos cœurs" est arrêtée au 15 janvier 2020. L’éditeur français de ce livre, FAYARD, présente ainsi ce dialogue entre les deux hommes d’Eglise : “ Les débats qui agitent l’Église depuis plusieurs mois ont convaincu Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah qu’ils devaient s’exprimer.
Depuis sa renonciation, en février 2013, la parole du Pape émérite est rare. Il cultive le silence, protégé par les murs du monastère Mater Ecclesiae, dans les jardins du Vatican.
Exceptionnellement, en compagnie du cardinal Sarah, son grand ami, il a décidé d’écrire sur le sujet le plus difficile pour l’Église : l’avenir des prêtres, la juste définition du sacerdoce catholique et le respect du célibat.
À quatre-vingt-douze ans, Benoît XVI signe un de ses plus grands textes. D’une densité intellectuelle, culturelle et théologique rare, celui-ci remonte aux sources du problème : « Au fondement de la situation grave dans laquelle se trouve aujourd’hui le sacerdoce, écrit-il, on trouve un défaut méthodologique dans la réception de l’Écriture comme Parole de Dieu. »
À son analyse implacable répond le texte du cardinal Robert Sarah. Il apporte son éclairage singulier avec la force, la radicalité et la sagesse qui lui sont propres. Nous y retrouvons le courage de la réflexion de l’un des plus importants prélats de l’Église.
Les deux auteurs se répondent, se complètent et se stimulent. Ils livrent une démonstration parfaite, sans crainte d’ouvrir le débat.

Benoît XVI et le cardinal Robert Sarah ont répondu à l’élan de leurs cœurs. Ce livre fera date. À bien des égards, il est unique. Et, certainement, historique.

Le Pape émérite et le cardinal Sarah - qui se présentent comme deux évêques en « obéissance filiale au Pape François » qui « cherchent la vérité » dans un « esprit d’amour pour l’unité de l’Église » - défendent la discipline du célibat et avancent des raisons qui, selon eux, déconseillent de la changer. La question du célibat occupe 175 pages du volume, avec deux textes, l’un du Pape émérite et l’autre du cardinal, ainsi qu’une introduction et une conclusion signées par les deux.

Le célibat sacerdotal n’est pas et n’a jamais été un dogme. C’est une discipline ecclésiastique de l’Église latine qui représente un don précieux, ainsi défini par tous les derniers Pontifes. L’Église catholique de rite oriental prévoit la possibilité d’ordonner des hommes mariés prêtres et des exceptions ont également été admises pour l’Église latine, précisément par Benoît XVI dans la Constitution apostolique Anglicanorum coetibus dédiée aux anglicans qui demandent la communion avec l’Église catholique, où il est prévu « d’admettre les hommes mariés au saint-ordre du presbyterium au cas par cas, selon les critères objectifs approuvés par le Saint-Siège ».

Il faut aussi rappeler qu’à ce sujet le Pape François s’est exprimé à plusieurs reprises ; lui qui était encore cardinal, dans la conversation du livre avec le Rabbin Abraham Skorka, avait expliqué qu’il était en faveur du maintien du célibat « avec tous les avantages et les inconvénients que cela comporte, car ce sont dix siècles d’expériences positives plus que d’erreurs. La tradition a un poids et une validité ».

En janvier dernier, dans un dialogue avec des journalistes sur le vol de retour du Panama, le Pape François a rappelé que dans l’Église catholique orientale, l’option du célibat ou du mariage était possible avant le diaconat, mais il a ajouté, au sujet de l’Église latine : « Cette phrase de Saint Paul VI me vient à l’esprit : "Je préfère donner ma vie avant de changer la loi du célibat". Cela m’est venu à l’esprit et je veux le dire, parce que c’est une phrase courageuse, à un moment plus difficile que celui-ci, 1968/1970... Personnellement, je pense que le célibat est un don pour l’Eglise... Je ne suis pas d’accord pour permettre le célibat optionnel, non ».

radinrue.com

DES PROFONDEURS DE NOS COEURS, éditions Fayard 2020 ;
PARUTION : 15/01/2020 AGES : 180FORMAT : 135 x 215 mm COLLECTION : Documents, témoignages PRIX TTC : 18.00 € EAN : 9782213716947 CODE HACHETTE : 4128996PRIX NUMÉRIQUE : 12.99 € EAN NUMÉRIQUE : 9782213718620

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »