dimanche, 19 août 2018|

27 visiteurs en ce moment

 

LE PAPE François en Suisse, son programme à Genève

Le programme de la visite du Pape à Genève, le 21 juin prochain, sera composé de trois éléments, comme cela a été souligné lors de la conférence de presse d’aujourd’hui dans la ville suisse : la rencontre avec les autorités politiques, la visite au Conseil œcuménique des Églises, et la messe avec les catholiques locaux.

www.radinrue.com le XVII-V-MMXVIII, 12h10, MG/VN

Le premier élément est l’anniversaire du Conseil Œcuménique des Églises (COE) qui fête ses 70 ans cette année. Comme l’a expliqué le secrétaire général de cette organisation, Olaf Fyske Tveit, c’est un grand honneur d’accueillir le Pape pour fêter cette commémoration. Le pasteur luthérien a précisé que la devise de ce voyage, « cheminer, prier et collaborer », rejoint ce que le dialogue œcuménique représente aujourd’hui. L’œcuménisme est important pour la sauvegarde de la paix en Europe et dans le monde, si nous pensons à ce qui est arrivé durant la Seconde guerre mondiale, a souligné le pasteur Tveit.
Absent pour cause de maladie, le président du Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens, le cardinal Kurt Koch, était représenté par un official de son dicastère, le père Andrzej Choromanski. Il a expliqué que dans le domaine de l’éducation et de la solidarité, il y a beaucoup de projets communs entre l’Église catholique et le COE. L’Église catholique offre aussi des bourses d’étude pour des étudiants non-catholiques dans le domaine oecuménique.

Il a expliqué aussi le motif pour lequel l’Église catholique ne fait pas partie du COE pour des motifs théologiques et pratiques. Actuellement, 348 Églises font partie de cette organisation, représentant au total environ 500 millions de fidèles. L’Église catholique, avec plus d’un milliard de fidèles, représenterait donc un poids disproportionné. Par ailleurs, d’un point de vue théologique, il y aurait beaucoup de problèmes, ce qui ne retire pas la possibilité dans le futur d’adhérer au COE, comme l’explique le père Choromanski. La question avait d’ailleurs été abordée lors des visites de Paul VI et de Jean-Paul II.

À l’occasion de cette conférence de presse a aussi été présenté le logo du voyage, qui montre un bateau et la parole grecque “oikumene”. Le bateau représente l’Église qui navigue et dans le même temps il montre la valeur du mouvement, comme l’a expliqué Olaf Fykse Tveit.

Le deuxième aspect de ce voyage sera la rencontre du Pape avec les catholiques de Suisse, a été présenté par l’évêque de Fribourg, Lausanne et Genève, Mgr Charles Morerod. Environ 35% des habitants de Genève sont catholiques, et environ 40 000 personnes sont attendues pour la messe qui sera présidée par le Pape François. Mettant en avant les relations fortes vécues localement entre l’Église catholique et les autres Églises chrétiennes, Mgr Morerod a aussi mis en valeur la dimension internationale de Genève, qui abrite de nombreuses institutions, signes de la volonté d’un travail commun pour la concorde et la paix.

Le troisième aspect sera la rencontre du Pape avec les autorités de la Confédération helvétique.

Programme détaillé du voyage :

8h30 : Départ en avion de Rome-Fiumicino pour Genève

10h10 : Arrivée à l’aéroport international de Genève. Cérémonie de bienvenue

10h30 : Rencontre privée avec le président de la Confédération helvétique dans une salle de l’aéroport

11h15 : Prière œcuménique au siège du COE. 1er Discours du Saint-Père

12h45 : Déjeuner avec les dirigeants du COE à l’Institut œcuménique de Bossey

15h45 : Rencontre œcuménique au siège du COE. 2e Discours du Saint-Père

17h30 : Messe au Palexpo (Parc des expositions de Genève). Homélie du Saint-Père

19h15 : Adieu aux évêques et aux collaborateurs des représentations pontificales en Suisse

19h45 : Cérémonie d’adieu à l’aéroport international de Genève

20h : Départ en avion pour l’aéroport de Rome-Ciampino

21h40 : Arrivée à l’aéroport de Rome-Ciampino

VN.rr

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2018 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »