dimanche, 19 août 2018|

27 visiteurs en ce moment

 

• Nouveau malaise chez "Matines" après une enquête vidéo de L214

L"association L214 poursuit sa série de reportages dans les élevages français de poules en cage. L’association rappelle qu’"en France, 69% des poules sont élevées en cage. Nos nombreuses enquêtes ont démontré les privations et souffrances sévères infligées à ces animaux. Aucune poule ne devrait subir ce calvaire".

www.radinrue.com le XIV - V - MMXVIII, 12h17, par : Jenny Lamue , photo : copie partielle d’écran sur le site officiel de l’association L214. et photo élevage industriel poule-mourante tête posée : L214 - Éthique & animaux.

• L’association qui milite contre l’exploitation des animaux et pour un cadre de vie de ces derniers digne, publie une nouvelle fois des images qui reflète tout le malaise des exploitations d’élevage en masse. Ainsi comme le souligne l’association L214, dans la présentation de cette vidéo tournée chez un des principaux fournisseurs des œufs de la marque "Matines" “ces nouvelles images, tournées début avril 2018, témoignent une fois de plus de la misère des conditions de vie des poules pondeuses dans les cages. Le député Thibault Bazin n’a pourtant pas hésité à défendre ce type d’élevage publiquement le 19 avril dernier. Ses paroles contrastent fortement avec la réalité de ce qu’endurent les oiseaux.”

L214 invite ceux qui soutienne son combat contre les poules élevés massivement en cage à signer un formulaire qui poussera les élus à interdire ce type d’élevage en batterie, l’association s’adresse donc directement aux français en ces termes : “Dans quelques jours, les députés examineront le projet de loi issu des États généraux de l’alimentation. L’interdiction des cages pour les poules pondeuses et d’autres mesures pour réduire la souffrance des animaux seront soumises au vote. En trois clics, vous pouvez écrire au président de la République, au Premier ministre, au président de l’Assemblée nationale, au ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, aux présidents de groupes politiques à l’Assemblée nationale et aux rapporteurs du projet de loi pour leur demander de donner des consignes de vote favorables aux animaux.” Outre un mail pré-écrit, le sympathisant de la cause défendue par L214 trouvera un formulaire de pétition, ce dernier à déjà 76 389 signatures au moment de finaliser notre article. Enfin, l’association publie la liste de nombreuses enseignes qui ont décidés de cesser la commercialisation des œufs pondus en cage.

La video de L214 mets à mal le discours policé de "Matines", et celui de nombreux politiques qui continuent sur la base d’études ou enquêtes aussi boiteuses que la plupart de ce type de travaux à prendre la défense de l’indéfendable...

Les images rendues publiques aujourd’hui ont été tournées début avril dans une exploitation de la Somme, un site sur lequel s’entasseraient quelque 460 000 volailles. Cet élevage demeure un des fournisseurs historique de Matines, premier producteur d’œufs français (3 milliards d’œufs par an). Des dizaines de milliers de poules sont enfermées dans des centaines de cages empilées et alignées dans d’immenses bâtiments fermés. La promiscuité favorise les comportements d’agression et de piquage. Après seulement quelques mois dans les cages, l’état de santé des poules est dégradé, certaines sont fortement déplumées, d’autres agonisent piétinées par leurs congénères, de nombreuses sont mortes.

« La semaine prochaine, les députés seront appelés à voter pour ou contre l’interdiction des élevages en cage. Tout au long de cette semaine, nous leur mettrons sous les yeux la réalité de ce que vivent 33 millions de poules en France. L’interdiction de l’élevage des poules en cage est un impératif éthique dans une société qui prend la souffrance des animaux au sérieux. L’opinion publique y est largement favorable depuis longtemps et de nombreuses entreprises agroalimentaires se sont déjà engagées dans cette transition. Nous demandons au Parlement d’être aux côtés d’une société qui évolue, en mettant un point final à cette pratique aux conséquences désastreuses pour les animaux », déclare Brigitte Gothière, cofondatrice de L214.

La Provenance Française... Et alors ?

Les producteurs d’œufs viennent de lancer une vaste campagne de communication : « Œufs de France ». Quelle est la différence entre un œuf français et un œuf provenant d’un autre pays européen ? Aucune, ni pour les poules, ni pour les consommateurs, si ce n’est une plus grande probabilité que ce soit un œuf de poule en batterie. En effet, sur 48,6 millions de poules pondeuses en France, 69 % (soit 33,6 millions) sont détenues dans des cages pendant un an avant d’être jugées inutiles et envoyées à l’abattoir. En Europe, la moyenne est à 58 % et de plus en plus de pays européens s’engagent à interdire l’élevage en cage à moyen terme : cette interdiction sera effective en Autriche en 2020 et en Allemagne en 2025. En Suisse, l’élevage en cage est interdit depuis fin 1991.
Inutile également de mettre en avant les contrôles en France, Le Canard enchaîné révélait dans son édition du 16 août 2017 que seuls 677 œufs sur 14,3 milliards avaient été contrôlés en 2016. Pas de quoi faire cocorico.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2018 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »