samedi, 20 octobre 2018|

21 visiteurs en ce moment

 

Paris de nouveau victime d’un assaillant islamiste, l’Etat Islamique revendique l’attaque

C’est vers 21h00 samedi 12 mai qu’un homme a attaqué plusieurs passant dans le IIè arrondissement de Paris. L’homme était armé d’un coutelas et hurlait "Allah Akbar". L’individu dont l’attaque a été revendiquée par l’Etat Islamique a été tué par la police rue Monsigny, lui-même a assassiné une personne et blessé quatre autres passants, l’état de deux d’entre-eux est préoccupant.

www.radinrue.com le XIII -V - MMXVIII, 01:48, Paris, par Therry Von Fant,

Gérard Collomb va se rendre au chevet des blessés. Le ministre de l’Intérieur est attendu à 2 heures du matin à l’hôpital Georges-Pompidou (XVe) où ont été admis les deux blessés graves. Plus tôt dans la nuit Edouard Philippe qui s’est rendu au Commissariat du II è arrondissement précisait que l’identité de l’agresseur était "encore inconnue" : « Le bilan est lourd. L’identité de l’assaillant n’est pas établie à l’heure où je vous parle. Je voudrais exprimer mes pensées les plus sincères à la famille de la victime et des blessés. »

Ce crime a été revendiqué par l’État islamique sur son site d’information. "L’auteur de cette attaque au couteau à Paris est un soldat de l’État islamique et l’opération a été menée en représailles envers les Etats de la coalition", a déclaré une "source sécuritaire" à Amaq, l’agence de presse l’EI.

La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie de l’enquête. Elle a été confiée conjointement à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne, à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la sous-direction antiterroriste (Sdat), a précisé le procureur de Paris, François Molins.

C’est par Tweeter que s’est exprimé Emmanuel Macron, lançant deux tweets où l’on lit : "Toutes mes pensées vont aux victimes et aux blessés de l’attaque au couteau perpétrée ce soir à Paris, ainsi qu’à leurs proches. Je salue au nom de tous les Français le courage des policiers qui ont neutralisé le terroriste" 1/2 et 2/2 : "La France paye une nouvelle fois le prix du sang mais ne cède pas un pouce aux ennemis de la liberté".

De son côté Laurent Wauquiez a également utilisé tweeter pour dire : "#Paris : hommage à nos forces de l’ordre et pensées aux victimes et à leurs proches. Une fois encore, la barbarie islamiste fait couler le sang dans notre pays. Dans la guerre contre le terrorisme, les mots ne suffisent pas, il faut des actes". Le commentaire de Marine Le Pen, là aussi sur Tweeter est du même ordre : "Soutien à nos forces de l’ordre qui ont neutralisé un assaillant islamiste à Paris. Hélas, un mort et plusieurs blessés sont à déplorer. Le peuple français ne se contentera plus de commentaires.
Ce sont des actes qui sont attendus !"

Les politiques échangent donc les tweets, les français subissent.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2018 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »