mercredi, 11 décembre 2019|

24 visiteurs en ce moment

 

Le choix du journal "La Croix" n’est pas celui des catholiques

Le quotidien "catholique" La Croix vient, au travers d’un éditorial signé de Guillaume Goubert, d’apporter son soutien à la candidature, pour le second tour des présidentielles française à Emmanuel Macron. Il s’agit d’un éditorial qui n’engage que ce journal, et qui en rien, comme certains veulent le faire supposer, ne reflète l’orientation politique adéquate des catholiques. Il semble que devant cette prise de position nous devons contester le choix de nos confrères.

www.radinrue.com le II - V - MMXVII, 16h45, par : Benjamin D. PYRZ,

IL est évident que chaque catholique à le droit d’exprimer son opinion politique même de façon publique. Le droit canon ne l’interdit pas. Toutefois il semble totalement inapproprié que, dans le contexte politique français actuel, un quotidien qui représente ses lecteurs bien au delà de lui-même, prenne le choix d’un candidat, en l’occurrence d’Emmanuel Macron en sous signant ainsi à la fièvre "diabolisante" dont fais les frais la candidate Marine Le Pen. Ce quotidien est “La Croix”.

Monsieur Guibert écrit : Nous n’acceptons pas l’idée d’un choix déterminé par la crainte. Crainte de l’avenir, de l’Europe, du monde, de l’étranger, de l’autre. Nous ne pouvons nous résigner à ce que l’on élève des clôtures autour de la France et que l’on introduise des séparations entre les habitants de notre pays en fonction de leur nationalité. Face à ce qui risque d’advenir avec Marine Le Pen, l’abstention ne suffit pas. Le programme d’Emmanuel Macron ne peut recueillir notre pleine adhésion, nous l’avons déjà écrit. Mais parce que ce candidat a fait un choix de rassemblement et de confiance dans l’avenir, nous lui apportons notre soutien.

Nous devons lui répondre que la "crainte" et la "prudence" envers un candidat comme Emmanuel Macron est tout aussi légitime que le choix de milliers de français et en l’occurrence aussi de catholiques. Si des électeurs optent pour le vote de Marine Le Pen ils ne sont en rien "excommunié" et si le pape dans sa grande sagesse laisse la porte du choix ouverte c’est qu’il sait que la politique n’apporte pas la sérénité des cœurs. Aussi le Christ n’a pas opté face aux Juifs pour proclamer son choix entre Barabas ou Rome. Aussi le choix du quotidien “La Croix” reposant sur les dires « que ce candidat a fait un choix de rassemblement et de confiance dans l’avenir », demeure totalement subjectif.

Il est dommage qu’un quotidien national, qui se réclame du catholicisme rentre dans un débat qui exclue des milliers de français ayant opté pour le vote en faveur de Marine Le Pen, fasse croire que son choix est celui des catholiques ; car n’en déplaise à Monsieur Goubert, nombreux médias, déjà bien en verve contre Marine Le Pen et maintenant Monsieur Dupont Aignan, n’ont pas hésité à commenter ainsi son éditorial.

Il demeure essentiel de rappeler que chaque électeur est en droit de choisir le candidat qu’il souhaite à la présidentielle et que l’enfer n’existe pas pour les « méchants » qui votent Marine Le Pen. Entrer dans l’objuration de Marine Le Pen en appelant a voter explicitement pour son concurrent est une grave erreur, à notre sens, lorsque l’on publie dans un médias qui jusqu’à nouvel ordre se réclame être le porteur médiatique des catholiques. Alors non, les choix de La Croix n’engage que ce titre de presse qui décidément aime suivre ceux qui crient avec ces loups qui justement fabriquent la crainte et la division en désignant la candidate du Front National comme un mal absolu.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2019 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »