samedi, 19 janvier 2019|

24 visiteurs en ce moment

 

De l’importance de la gestion durable des forêts

A l’ouverture de la 12e session du Forum des Nations Unies sur les forêts, le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson, a insisté lundi sur la protection et la gestion durable des forêts et sur la mise en œuvre du Plan stratégique adopté la semaine dernière par l’Assemblée générale.

www.radinrue.com le II - V - MMXVII, 15h55

« Nous devons faire de la protection de nos forêts et de leur gestion durable la priorité, pour les générations actuelles et futures », a dit M. Thomson dans un discours.

Il a rappelé que les forêts abritent plus de 80% de toutes les espèces d’animaux, de plantes et d’insectes terrestres, régulent le climat, empêchent la dégradation des terres, réduisent le risque d’inondations, de glissements de terrain et d’avalanches et protègent contre les sécheresses et les tempêtes de poussière.

« Elles jouent un rôle essentiel pour éliminer les pires effets du changement climatique, en étant les deuxièmes zones de stockage de carbone au monde », a souligné M. Thomson. En outre, environ 1,6 milliard de personnes - soit 25% de la population mondiale - dépendent de la forêt pour leur sécurité alimentaire et leur nutrition, leurs revenus et leurs moyens de subsistance, et comme source d’énergie. Cela inclut environ 70 millions d’autochtones.

Bien que les forêts soient essentielles pour l’équilibre de l’écosystème mondial et pour parvenir à un développement durable, des décennies de gestion non durable ont détruit, dégradé et épuisé d’énormes quantités de forêts naturelles de la planète. Actuellement, 13 millions d’hectares de forêts continuent d’être perdus chaque année. Les raisons de cette déforestation sont multiples et sont largement influencées par l’activité humaine.

« Dans ce contexte, la décision la semaine dernière de l’Assemblée générale d’adopter le premier Plan stratégique des Nations Unies pour les forêts (2017-2030) est cruciale », a dit M. Thomson. Ce plan fournit un cadre mondial pour la gestion durable des forêts, l’arrêt du déboisement et de la dégradation des forêts et le renforcement de la coopération dans ce domaine.

Selon le Président de l’Assemblée générale, il faut tout d’abord promouvoir les efforts aux niveaux local, national, régional et international pour soutenir l’utilisation durable et la protection des forêts, notamment en investissant dans des campagnes d’éducation pour sensibiliser à l’importance des forêts.

« Deuxièmement, nous devons veiller à ce que la gestion durable des forêts et des terres soit incluse dans la planification du développement national et les processus budgétaires », a ajouté M. Thomson.

Troisièmement, il faut, selon lui, renforcer les partenariats innovants existants et en créer de nouveaux réunissant les gouvernements, les organisations internationales, la société civile, les propriétaires fonciers, le secteur privé, les communautés locales et les institutions environnementales, scientifiques et académiques, afin d’élaborer des plans qui favorisent un développement économique durable et la protection de l’environnement.

Quatrièmement, il faut élargir les possibilités économiques et sociales non forestières pour les communautés tributaires de la forêt et leur fournir des sources alternatives de revenus. « Et enfin, nous devons chercher à exploiter le pouvoir de la science, de l’innovation et de la technologie pour susciter des mesures aidant à contrer les causes de la déforestation », a dit M. Thomson.

rr/ONU

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2018 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »