dimanche, 15 septembre 2019|

24 visiteurs en ce moment

 

Le PS opte pour dérouler le tapis rouge au mondialisme bancaire

Écrasé lors des élections à la présidentielle française, dès le 1er tour, le Parti Socialiste, opte pour défendre et accréditer du peu de voix qu’il peut encore revendiquer en France, Emmanuel Macron, le candidat du mondialisme cosmopolite et financier. Pour ceux qui croient toujours en "une" gauche, la pilule est très amère.

www.radinrue.com le XXIV - IV - MMXVII, 15h35, Paris, par : Justyn Wallône,

Le Parti Socialiste a été laminé lors du 1er tour des présidentielles en France. La faute à Benoît Hamon ? Surement pas, entre traîtrise d’une part, jeu de dupes de l’autre, petits arrangements entre amis, tout comme chez les Républicains, les partis qui se disaient encore "historique" deviennent des partis que les français récusent.

Toutefois comme s’ils n’avaient rien compris, ils recommencent leur série de prise de paroles et de dispositions pour "diaboliser" le Front National. Une stratégie qui ne servira qu’à agacer les français, sans aucun doute qui commencent à saturer de voir les pontifes parisiens décider pour qui ils doivent voter ou pas !

Ainsi tous les soi-disant anti-capitalistes, ou défenseurs du "peuple" n’hésitent pas à tirer le tapis rouge pour que les banques s’essuient les pieds dessus, à l’exemple du
Parti radical de gauche qui "a salué le score d’Emmanuel Macron tout en constatant avec inquiétude le score historiquement haut de la candidate du Front national." Le parti appelle donc "unanimement" à voter pour le candidat d’En Marche ! "seul candidat à défendre le modèle républicain et démocratique qui unit la France". De même le PS, avec ses 6.35% de voix lançait dans la bouche de son "patron" Jean-Christophe Cambadélis : Le Parti socialiste appelle « à battre l’extrême droite » et donc « à voter » pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, (...) « Cette prise de position a été unanime au sein du bureau national du PS et c’est suffisamment rare pour que ce soit souligné », a-t-il précisé au micro de BFMTV.

Les quelques jours qui séparent les français du vote "final" nous dévoileront peu à peu, si comme des moutons les français suivront l’appel à se tourner vers Macron, ou si au contraire ils décideront de marquer encore plus fort leur rejet d’un groupe politique parisien qui se veut faiseurs de présidents.

Dès ce soir Marine Le Pen pour sa part aura l’occasion de se positionner sur les “starting block” de cette "nouvelle" campagne en s’exprimant sur France 2, à 20 heures (24.04.17).

Résultat de la présidentielle

Le résultat de la présidentielle doit être proclamé par le Conseil constitutionnel au plus tard le mercredi 26 avril. Actuellement (15h40) les chiffres fournis par le ministère de l’Intérieur, sur 97% des électeurs, donnent le résultat suivant :

M. Emmanuel MACRON : 23,86%
Mme Marine LE PEN : 21,43%
M. François FILLON : 19,94%
M. Jean-Luc MÉLENCHON : 19,62%
M. Benoît HAMON : 6,35%
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN : 4,73%
M. Jean LASSALLE : 1,21%
M. Philippe POUTOU : 1,10%
M. François ASSELINEAU : 0,92%
Mme Nathalie ARTHAUD : 0,65%
M. Jacques CHEMINADE : 0,18%

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2019 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »