lundi, 9 décembre 2019|

34 visiteurs en ce moment

 

◊La France devra choisir entre mondialisme et patriotisme

Selon les sondages (à affiner encore) le choix pour le second tour à venir d’ici quinze jours est arrêté. Les Français vont devoir choisir entre Emmanuel Macron (24%) et Marine Le Pen (21,8%).

www.radinrue.com le XXIII - IV - MMXVII, 22h19, Paris par Therry Von Fant,

► Les Français ne veulent plus du passé. Selon leurs espoirs ils ont choisis deux personnalités totalement différentes, qui présentent deux visions diamétralement opposés.

Entre Macron l’ancien banquier, et Marine Le Pen qui représente une France qui œuvre pour le salut de ses racines le score à venir sera serré.

Ceux qui s’opposent à la France effacée par les cosmopolites et les mondialistes auront du mal à inviter à voter Macron. Ainsi, Jean-Luc Mélenchon, éliminé dès le premier tour de l’élection présidentielle avec 19% des voix ne donne aucune consigne de vote. Il va appeler les "400.000 personnes" qui l’ont soutenu à faire un choix pour le second tour qui opposera Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Quant à Philippe Poutou, le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l’élection présidentielle, s’est abstenu, ce dimanche soir, d’appeler à voter pour Emmanuel Macron au second tour, jugeant que le candidat d’En marche ! n’était "pas un rempart contre le FN".

Peu avant 22 heures les résultats des nouvelles estimations de Kantar Sofres-Onepoint pour Le Figaro annonçait les scores suivants : Emmanuel Macron est en tête des votes avec 23,8%, devant Marine Le Pen (21,7%). François Fillon prend la troisième place (19,8%). Jean-Luc Mélenchon est quatrième (19,2%). Viennent ensuite Benoît Hamon (6,5%), Nicolas Dupont-Aignan (5%). Puis Jean Lassalle (1,2%), Philippe Poutou (1%) et François Asselineau (0,9%). Nathalie Arthaud (0,7%) et Jacques Cheminade (0,2%) ferment la marche. L’abstention serait de 22%.

Peu après 21h00, Marine Le Pen s’est exprimé en déclarant devant ses supporters en liasse, déclarant entre autres : "Mes chers compatriotes, vous m’avez portée au second tour de l’élection présidentielle, j’en mesure l’honneur avec humilité et reconnaissance".
"C’est un acte de fierté française, celui d’un peuple qui relève la tête, sûr de ses valeurs et confiant en l’avenir"."Soit nous continuons sur la voie d’une dérégulation totale, les délocalisations, l’immigration de masse, la libre circulation des terroristes, le règne de l’argent-roi. Ou vous choisissez la France des frontières qui protègent notre identité". "Je lance un appel à tous les patriotes sincères (…) Je les appelle à l’unité nationale derrière notre projet de redressement".

Peu avant 22h30, Emmanuel Macron a pris la parole en dernier, après tous les autres candidats, il a lancé à ses soutiens, eux aussi très enthousiastes : "Aujourd’hui, le peuple de France s’est exprimé. Il a décidé de me porter en tête du premier tour de ce scrutin. Je mesure l’honneur et la responsabilité qui me revient" (...) « En une année, nous avons changé le visage de la vie politique française »

Sans surprise, en soirée, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a félicité dimanche soir Emmanuel Macron, donné en tête du premier tour de l’élection présidentielle, et lui a souhaité le meilleur pour le second tour, le 7 mai, face à Marine Le Pen, a rapporté son porte-parole. « Juncker a félicité Emmanuel Macron pour son résultat au premier tour et lui a souhaité le meilleur pour le second tour », a écrit Margaritis Schinas sur son compte Twitter.

Le combat des idées va commencer durant les 15 jours qui séparent désormais la France de l’élection définitive de son ou sa président(e).

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2019 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »