mercredi, 17 juillet 2019|

26 visiteurs en ce moment

 

►Pyong-Yang ► "Nous n’attendrons pas les bras croisés"

◊ Dana White, porte-parole du Pentagone (USA) a spécifié par rapport à la Corée du Nord, que "le Commandement prend toujours en considération tout un éventail d’options". Cette déclaration fut prononcé à la presse alors que les Etats-Unis mettent en place une politique beaucoup plus serrée à l’encontre de la Corée du Nord. Le Vice ministre des Affaires Etrangères nord-coréen n’a pas attendu pour riposter avec le verbe : "la Corée n’attendra pas les bras croisés, elle passera en opération d’essai nucléaire dès que les hauts dirigeants du pays estimeront cela nécessaire".

www.radinrue.com le XIV - IV - MMXVII, 10h18, par ◊ Therry Von Fant

Les Etats-Unis tentent d’intimider la Corée du Nord. Le programme nucléaire mis en place et réalisé à la face du monde par Pyong-Yang agace le nouveau président américain Trump. Au delà d’une action militaire, Washington envisage "dans un premier temps" de "lourdes sanctions économiques".

Dana White n’a pas caché que les Etats-Unis vont "rester fidèles à leur engagement de partenariat avec le Japon et la Corée du Sud, "d’autant plus" s’il y a des "dangers potentiels".

De nombreux observateurs s’attendent à ce que le régime communiste marque le 105e anniversaire samedi de la naissance de Kim Il-Sung, premier dirigeant du pays, avec un nouveau tir de missile balistique ou même son sixième test nucléaire.

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a tenté de calmer le jeu. "En ce qui concerne la Corée du Nord, nous travaillons avec nos partenaires internationaux afin de désamorcer la situation mais le fait est que la Corée du Nord doit changer son comportement, les pays de la communauté internationale qui se préoccupent de ce sujet sont tous d’accord sur ce point".

Entre ces deux puissances, la Chine se retrouve dans une situation complexe. D’autant plus que, jeudi, le président américain a exhorté la Chine à aider dans la résolution de ce conflit.

Face à la Marine US qui se dirige vers les eaux nationales de Corée du Nord, Pyong-Yang va t-il montrer ses muscles ? Pour Trump, le président chinois Xi est en train d’œuvrer pour "raisonner" le régime nord-coréen.

Rappelons que les États-Unis et la Corée du Sud ont signé en 1953 un traité de défense mutuelle établissant leurs engagements en matière de sécurité dans le cas où une des parties du traité était attaquée par un ennemi. Néanmoins, le document ne dit rien d’une attaque préventive.

Certains experts ont vu dans la frappe américaine en Syrie un message adressé à Pékin et Pyongyang pour indiquer que la politique de la nouvelle administration consistait à joindre les actes à la parole.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2018 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »