lundi, 21 mai 2018|

37 visiteurs en ce moment

 

ORLY : Le point sur l’attaque terroriste d’hier

Samedi un homme d’origine tunisienne, français de nationalité, a été tué par les forces de l’ordre française alors qu’il avait opéré une attaque à caractère terroriste à l’encontre d’une soldate française au sein même de l’aéroport francilien. Voici le point sur cette attaque...

www.radinrue.com le XIX - III - MMXVII, 13h42, Paris, par : Justyn Wallône, photos : DR de Ziyed Ben Belgacem.

L’attaque a eu lieu vers 06h50 en plein aéroport d’Orly. L’homme tire avec une arme de type revolver, à grenaille, au niveau de la tête contre un policier alors qu’il est contrôlé par les forces de l’ordre de la section autoroute (CRS) à Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise), au nord de Paris. Après avoir tiré l’homme s’enfuit.

Quelques minutes plus tard, l’individu est repéré au sud de la capitale française à une trentaine de kilomètres des faits initiaux, dans la commune de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) où il fait irruption dans un bar en proférant des menaces et en tirant, sans blesser personne.

L’indicidu s’empare alors de l’automobile d’une femme et fonce tout droit vers l’aéroport d’Orly. Il est alors 08h06.

Selon le Procureur de la République de Paris, Monsieur François Molins, le terroriste qui se trouve alors au premier étage dans le hall A d’Orly Sud jette « au sol un sac à dos contenant un bidon d’hydrocarbures », puis à 8h22 il attaque une patrouille de trois militaires de l’opération Sentinelle. Il vocifère : « Posez vos armes ! Mains sur la tête ! Je suis là pour mourir par Allah. De toute façon, il va y avoir des morts », dans l’action il se précipite pour voler l’arme d’une soldate de l’opération sentinelle. La menaçant avec son pistolet à grenailles il l’utilise comme bouclier et tente de la désarmer à trois reprises, puis réussi à saisir le Famas et à le placer en bandoulière.

Les deux autres militaires se mettent alors à ouvrir le feu. Le troisième coup lui sera fatal. L’homme tombe, il est mort.

« Les deux minutes (de confrontation) avec les militaires démontrent de façon assez évidente la très forte volonté de l’agresseur. (...) Il y a une volonté très forte d’aller au bout de ce processus », selon le procureur, qui a évoqué « une sorte de fuite en avant avec un processus de plus en plus destructeur qui va visiblement crescendo (...) avec des intentions qui sont criminelles de façon très objective ». L’assaillant avait sur lui un briquet et un paquet de cigarettes, ainsi que 750 euros et un coran.

L’individu a été identifié. Il s’agit d’un homme possédant la nationalité française et étant d’origine tunisienne : Ziyed Ben Belgacem, il avait 39 ans et était connu des services de police et de renseignement. L’homme n’était pas fiché « S » (sûreté de l’État), mais fiché « J » (justice) au Fichier des personnes recherchées, par ailleurs il ne pouvait pas quitter la France suite à une enquête dans le cadre d’un vol à main armé.

Placé en garde à vu le père de l’assaillant a tenté de minimiser le caractère terroriste de l’action perpétré par son fils. A la radio Europe 1 il déclarait dimanche que son fils, qui ne priait pas et buvait, n’avait « jamais été un terroriste »,(...) « Mon fils n’a jamais été un terroriste. Jamais il a fait la prière et il boit. Et sous l’effet de l’alcool et du cannabis, voilà où on arrive ». Egalement venus d’eux-mêmes à la police samedi, un frère et un cousin de l’assaillant étaient toujours entendus par la police dimanche matin.

Le père et le frère de l’agresseur s’étaient présentés d’eux-même à la police samedi matin. C’est au cours de leur interrogatoire qu’ils apprirent la mort de l’assaillant.

A Orly se dimanche matin, redevenait peu à peu normal, en début d’après-midi il n’y avait quasiment plus aucune perturbations dans le trafic aérien.

Radinrue.com
radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2018 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »