mardi, 26 novembre 2019|

40 visiteurs en ce moment

 

Pèlerinage annuel au Mont du Précipice : « le Seigneur nous parle dans les faits simples de la vie »

Dimanche 12 mars 2017, les fidèles des environs se sont rassemblés à la suite de Mgr Marcuzzo, vicaire patriarcal pour la Galilée pour monter en procession sur le Mont du Précipice. Ce pèlerinage très ancien qui a pour but de réparer l’incrédulité des Nazaréens a toujours lieu le 2e ou 3e dimanche de Carême.

www.radinrue.com le XIV - III - MMXVII, 10:36, par le PLJ, photo : Patriarcat Latin de Jérusalem

Le Mont du Précipice est le lieu emblématique de l’incrédulité des habitants de Nazareth. C’est là que ces derniers ont tenté de « précipiter » Jésus après l’avoir chassé de la ville (cf Luc 4, 16-30). Pour se souvenir de ce manque de foi, le 3e dimanche du Carême, jour où est lu l’évangile de saint Luc qui relate l’événement, était devenu à Nazareth un jour de vacances et de fête populaire et les Franciscains y célébraient une messe devant l’une des nombreuses grottes qui se trouvent sur le mont.

Après la disparition de cette tradition dans les années 60-70, le Patriarcat et les Franciscains ont relancé le pèlerinage au début des années 2000. En mai 2009, le pape Benoît XVI a célébré une messe devant 65 000 fidèles sur le versant Nord du Mont qui présente un amphithéâtre naturel.

Cette année, deux groupes scouts et de nombreuses familles ont répondu à l’appel du Père Amjad Sabbara et du Family’s Club qui avaient organisé l’événement. Les fidèles se sont retrouvés au début du bois du Mont ou « Bois de la Réconciliation avant de partir en procession au son de la fanfare. Mgr Marcuzzo était accompagné de Mgr Riah Abul-Assah, évêque anglican émérite et des différents prêtres des paroisses catholiques de Nazareth.

Après la proclamation de l’évangile de la Transfiguration lu ce dimanche, Mgr Marcuzzo s’est adressé à la foule pour rappeler que la foi « pure et forte » est bâtie simplement sur la Parole de Dieu, le témoignage de Jésus et l’enseignement de l’Eglise, et non sur les miracles et l’extraordinaire : « Dieu nous parle et se rend souvent présent à nous à travers des signes et des faits tout simples de la vie ».

Le mont du Précipice permet une très belle vue sur la Montagne du Thabor où eût lieu la Transfiguration, le passage de l’Evangile du jour, mais aussi sur le Mont Hermon. L’évêque a alors encouragé les fidèles à prier pour les frères et sœurs de Syrie qui souffrent et à offrir pour eux les sacrifices et les jeûnes de ce Carême.
Après l’homélie, l’assemblée a prié avec les intentions préparées par la Jeunesse chrétienne palestinienne.

Certaines familles sont restées ensuite pour pique-niquer sur le Mont où l’on trouve nombre de grottes. L’une d’entre elles est célèbre par la découverte qui y a été faite en 1933 : « l’homme de Qafzeh », qui date du néolithique-moyen (100.000 ans), et qui est conservé aujourd’hui à Paris. D’autres grottes ont servi de monastères dédiés à la Vierge Marie ou de laures-* pour les ermites, aux siècles byzantins.

* Laure : dans l’Orient chrétien, hameau religieux habité par des moines isolés, qui se réunissaient une fois par semaine pour l’office et les repas.

rr/PLJ

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2019 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »