vendredi, 18 octobre 2019|

32 visiteurs en ce moment

 

Saint Valentin : L’Eglise propose des soirées cœur à cœur

Plus de 1000 couples ont participé en 2016 à une soirée « Saint Valentin Autrement ». Cette année, 9 mouvements chrétiens font à nouveau le pari que des couples peuvent s’offrir du temps pour fêter leur amour et que l’Eglise a quelque chose à leur apporter.

www.radinrue.com le IX - II - MMXVII, 10h10, Chantal JOLY (CEF), photo : Radin Rue.

En 2016, ils s’étaient « réveillés » trop tard. Pour cet événement, 4 des 9 mouvements que compte la Pastorale familiale du diocèse – Alpha, Les Equipes Notre-Dame, les Centres de Préparation au Mariage (CPM) mais aussi Vivre et Aimer dont ils font partie – ont anticipé dès octobre. Preuve de leur bel esprit d’unité, chacun a présenté la proposition d’organisation de la soirée d’un autre mouvement. Au final, la formule retenue est celle d’un repas gourmand, le 10 février, avec apéritif servi à chaque table et, entre les plats, trois témoignages (« Prendre du temps pour notre couple », « Identifier et accepter nos différences », « Donner et recevoir de l’amour ») assortis de questions pour réfléchir et dialoguer en tête à tête puis invitation, pour ceux qui le désirent, à prier à la chapelle attenante au restaurant.

Les organisateurs messins sont chanceux : L’établissement installé dans l’ancien réfectoire du grand séminaire ayant privatisé sa grande salle, ils n’ont à gérer que la décoration, l’animation et l’accueil. A ceux qui pensent qu’ils n’ont pas besoin de ce type de soirée, Christine explique : « Elles sont destinées aux couples qui vont bien, pour qu’ils aillent encore mieux, qu’ils soient plus vivants, plus lumineux. Ce n’est pas l’occasion de règlements de comptes ; au contraire. C’est une chance de remercier son conjoint, de souligner ses bons côtés. ». La proposition fait « moins peur qu’une session ». « Les couples se jettent à l’eau mais on ne leur demande pas de nager beaucoup », commente avec humour Yves. Leur couple de sexagénaires espère beaucoup, via le CPM, que les mariés de l’année se joindront aux habitués des communautés chrétiennes, car la soirée « n’est pas pour les copains des mouvements mais pour les autres ».

Stimulés par Amoris Laetitia, Yves et Christine ont notamment été sensibles à l’appel du pape François à ce que des couples aînés soutiennent les plus jeunes.

L’amour a rejailli

« C’est très émouvant. Au début les participants se regardent, se demandent ce qui va se passer et à la fin de la soirée, par les étincelles dans leurs yeux au moment de s’offrir un cadeau, leur lenteur à quitter la salle, on voit bien que l’amour a rejailli », raconte Séverine Loyer, chargée avec son mari Raphaël de la communication de la « Saint Valentin Autrement » édition 2017, près de Poitiers. La Saint Valentin ! Cette fête avait disparu de leur agenda : « Trop de monde, des prix en augmentation, toute une organisation pour garder les trois enfants »… Jusqu’au jour où des amis leur conseillent cette soirée, afin de pouvoir se poser hors de chez eux, dans une ambiance propice à l’intimité. Dans un restaurant avec pierres apparentes et ambiance feutrée (bougies, piano, roses sur les tables…), les deux époux ont commencé par se détendre grâce à « Chouchou et Loulou », un duo comique. Vite dans leur bulle, ils ont pu échanger sur des « sujets de fond », oubliant les tables autour d’eux. Puis, à l’issue d’une animation, ils se sont écrits sur une carte « des choses qu’ils n’osaient plus se dire ».

Une soirée clé en main

Ils sont 9 mouvements au service des couples et des familles à avoir mutualisé leurs savoir-faire : Alpha, Amour et Vérité, CANA, Cler Amour et Famille, CPM, Equipes Notre-Dame, Fondacio, Priscille & Aquila, Vivre et Aimer. Pour aider des équipes de mouvements ou de paroisses qui souhaitent organiser le 14 février (ou à une autre date) une « Saint Valentin Autrement », ils mettent à disposition des outils pédagogiques. Un kit téléchargeable sur le site dédié contient différentes trames de soirées, des idées et des conseils logistiques et pratiques. Plus d’une centaine de soirées sont déjà programmées, dont certaines en Angleterre et en Amérique Latine.

Sollicités l’année suivante pour organiser l’événement, ils ont un peu renouvelé la formule en proposant comme outil « La communication » puis l’année suivante « Le langage de l’Amour », après avoir participé à une session de Fondacio et ont spécialement soigné la décoration. Cette préparation leur a révélé, commente Séverine, « des facettes méconnues de l’autre car les animateurs doivent se livrer ». « En élaborant le contenu et en écrivant un témoignage à quatre mains, nous avons appris à travailler ensemble », explique Raphaël, pour qui cette « mise en danger » en se dévoilant devant des inconnus et des amis a permis de gagner en profondeur et en authenticité. Cette année, un autre couple a repris le flambeau. Séverine et Raphaël, dont la famille va bientôt s’agrandir, veillent désormais à se ménager des moments « yeux dans les yeux », en dînant de temps en temps au restaurant. Ils ont rejoint une Frat Jeunes Couples Fondacio.

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2019 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »