mercredi, 24 juillet 2019|

34 visiteurs en ce moment

 

#Question d’#ADN

Un retour aux origines pour comprendre qui est l’homme et, surtout, qui est l’homme aux yeux de Dieu. En suivant les suggestions de la liturgie de la Parole, le Pape François, dans l’homélie de la Messe célébrée à Sainte-Marthe, le mardi 7 février, s’est arrêté pour réfléchir sur la création et sur le grand amour que le Seigneur nourrit pour l’homme.

www.radinrue.Com le VIII - II - MMXVII ; 10h09, illustration : Adam and Eve in Paradise, David Teniers, The Younger.

Le Pape a tout d’abord repris l’un des versets du psaume responsorial : « Seigneur, qu’il est puissant ton nom par toute la terre ! » pour rappeler que l’Eglise, en ces jours, « nous conduit à tant louer le Seigneur ». Nous ne sommes rien, mais tu es grand... ».

Mais François s’est demandé, « que nous donne Dieu » pour nous faire dire dans le psaume : « qu’est donc le mortel, que tu t’en souviennes, le fils d’Adam, que tu le veuilles visiter ? ».

« Il nous a tout d’abord donné l’adn, c’est-à-dire qu’il a fait de nous des fils, il nous a créés à son image, à son image et ressemblance, comme lui ». Et le Pape a ajouté : « Qu’il lui ressemble un peu ou beaucoup, il est un fils : il a reçu l’identité ». Il s’agit d’un lien qui reste. Dieu « nous a donné cette identité de fils ». Nous pouvons dire : « Nous sommes “comme des dieux”, parce que nous sommes des fils de Dieu ». Et Dieu « est content, parce que sur la terre il a un fils, comme il en a un autre au ciel. Le Seigneur est heureux : “Cela est très bon”, dit-il à lui-même ». Il s’agit donc de la première chose que Dieu a donnée à l’homme dans la création.

La deuxième est à la fois un « don » et un « devoir ». C’est-à-dire, comme l’a expliqué François, qu’« il nous a donné toute la terre ». Et Dieu dit aux hommes : « Remplissez la terre, soumettez-la, dominez sur les poissons de la mer et sur tout être vivant ». C’est-à-dire que Dieu « a donné la royauté : l’homme est un roi. Il est celui qui domine. C’est ainsi que le Seigneur veut qu’il soit : il ne le veut pas esclave, il le veut maître ». Et que comporte cette seigneurie ? Elle comporte « le devoir de mener la Création de l’avant », c’est-à-dire qu’il s’agit d’« un travail ». « De même qu’il a travaillé pour la création, il nous a donné du travail, il a donné le travail de mener la création de l’avant. De ne pas la détruire ; mais de la faire grandir, d’en prendre soin, de la sauvegarder et de lui faire porter du fruit à l’avenir ».

Le dernier don indiqué par le Pape se trouve dans la suite de la lecture de la Genèse : « Dieu créa l’homme à son image, homme et femme il les créa ». C’est-à-dire que « la troisième chose qu’il nous a donnée est l’amour ». Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme vive seul. Et il lui a créé une compagne ». A ce propos, le Pape François a confié que parfois, en écoutant « une musique qui cherche à dire cela », il « aime penser » à ce que pourrait avoir été « ce premier dialogue, quand tous les deux se regardaient ; le dialogue entre l’homme et la femme, le dialogue de l’amour ».

Pour résumer, Dieu a dit à l’homme : « Tu es un fils, tu dois faire cela : sauvegarder la création, travailler, aller de l’avant. Et aimer. Parce que je suis l’amour et je te donne cela ». Face à quoi on a envie de s’exclamer avec l’Ecriture : « Tu es grand, Seigneur, tu es grand !

C’est pourquoi, a-t-il conclu, « nous rendons grâce au Seigneur pour ces trois dons qu’il nous a faits, l’identité, le don-devoir et l’amour. Et nous demandons la grâce de sauvegarder cette identité de fils, de travailler pour le don qu’il nous a fait et de mener ce don de l’avant grâce à notre travail, ainsi que la grâce d’apprendre chaque jour à aimer davantage ».

rr

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2018 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »