mercredi, 17 juillet 2019|

16 visiteurs en ce moment

 

#Ukraine ►► La #guerre n’a pas été aussi violente depuis deux ans

l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation en Ukraine, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, a noté jeudi la dangereuse intensification du conflit dans l’est du pays depuis le 7 janvier, avec, le 1er février, plus de 10.000 explosions recensées dans la région de Donetsk en 24 heures.

www.radinrue.com le III - II - MMXVII, 11h08, par ◊ Therry Von Fant, avec ONU

►► Bien que les affrontements les plus sérieux ont eu lieu dans les régions d’Avdiivka, de Yasynuvata et autour de l’aéroport de Donetsk, les combats se sont également déroulés dans les régions de Svitlodarsk et de Debaltseve, à la fois dans des zones contrôlées et non-contrôlées par le gouvernement, a affirmé M. Feltman devant les membres du Conseil, qui est présidé ce mois-ci par l’Ukraine.

Selon lui, l’escalade des hostilités le long de la ligne de contact est sérieuse et il y a un risque d’une détérioration accrue de la situation. L’utilisation fréquente d’armes lourdes, contraire aux Accords de Minsk, a également été constatée.

Il a indiqué que des centaines de milliers de civils vivant de part et d’autre de la ligne de contact couraient le risque de perdre tout accès à l’eau, l’électricité et à des moyens de chauffage, alors que les températures sont glaciales.

Le Secrétaire général adjoint a rappelé que le conflit en Ukraine allait entrer dans sa quatrième année. Près de 10.000 personnes, dont plus de 2.000 civils, ont été tuées et plus de 23.000 ont été blessées depuis le début du conflit, a-t-il dit.

Il a estimé que la déclaration adoptée à l’issue de la réunion du Groupe de contact trilatéral, mercredi à Minsk, qui recense les mesures urgentes qui doivent être prises pour empêcher des violations supplémentaires du cessez-le-feu, est « un développement positif ». Il a toutefois estimé que le véritable défi sera la mise en œuvre des mesures.

M. Feltman a déploré la période de « relative stagnation » dans le processus diplomatique visant à parvenir à une solution pacifique et une pleine mise en œuvre des Accords de Minsk. La communauté internationale doit demeurer engagée si « nous voulons empêcher que cette crise ne se transforme en catastrophe », a-t-il dit.

Il a appelé les parties à lever les restrictions entravant les mouvements des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et à cesser leurs menaces contre ces derniers.

Les informations que nous avons pu obtenir auprès de confrères de la presse ukrainienne, nous indiquent qu’après l’agression militaire des pro-russes dans la ville d’Avdiivka, les combats se sont reportés sur la localité de Marinka, située à une cinquantaine de kilomètres au sud. Les combattants pro-russes ont déployé dans cette région de lourdes machines d’artillerie, il s’agit des combats les plus violents et meurtriers que l’Ukraine a eu à subir depuis deux ans.

Des bâtiments abritant des civils, notamment une école ont été la cible des missiles Grad que la Russie à fournie aux terroristes sécessionnistes.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2018 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »