vendredi, 7 août 2020|

50 visiteurs en ce moment

 

COVID-19 — Fermeture complète des frontières en Pologne, commerces de bouches : à emporter ou livraison UNIQUEMENT, l’Espagne en Etat d’Alarme général

LA POLOGNE est un des très rares premiers pays ( avec le Danemark) a avoir fermé ses frontières avec l’Union européenne. De nombreux français réside dans la patrie du pape Jean-Paul II, nous faisons un point complet sur la situation dans le pays et ouvrons en seconde partie d’article une perspective des divers événements dans le monde.

www.radinrue.com le XIV - III -MMXX, 18h01, Varsovie, par notre correspondante E. Linat,

La Pologne vient de remettre en service TOUTES ses frontièrres nationale... n’en déplaise à Emmanuel Macron tout le monde ne bagatélise pas le Coronavirus et ses dangers mortels, d’ailleurs le Danemark a fait de même ensuite, ainsi que Chypre, la Slovaquie et la République tchèque, les ressortissants tchèques ne pourront plus quitter pour leur part le pays.

En Pologne les polonais entrant sur leur territoire devront se soumettre à un régime dit de quarantaine, les étrangers seront refusés, exception faite pour les polonais travaillant à proximité de la frontière d’Etat, ils devront prouver officiellement travailler à moins de 50 km de la frontière.

La Pologne a interdit les rassemblements de plus de 50 personnes et fermés les lieux de restaurations, les cafés et les bars. Les restaurateurs peuvent demeurer ouverts pour les livraisons et le "à emporter sur place".

Hier, vendredi, le Premier Ministre Mateusz Morawiecki a déclaré l’Etat de Danger Épidémiologique. Tous les centres commerciaux seront fermés à l’exception des magasins alimentaires s’y trouvant et des pharmacies.

La fermeture des frontières complète aura lieu samedi ( 14 mars ) à 23h59, dès dimanche et pour 10 jours ( dans un premier temps) aucun étranger ne pourra entrer en Pologne, tous les polonais pénétrant sur le sol national devront se soumettre à la quarantaine de 14 jours, à l’exception des travailleurs frontaliers. Tous les trains et avions reliant l’étranger sont soumis au blocus sanitaire. Seul le transport Cargo ( marchandise) fonctionnera. Les frontièrres demeurent ouvertes pour le transport de marchandises et cela est valable pour le trafic routier et TIR.

Le premier ministre polonais a signifier que face au Coronavirus la Pologne a eu toujours une avance sur les autres pays de l’Union européenne et les décisions actuelles vont dans ce sens. Il a d’ailleurs souligné que grâce aux dispositions fermes du pays, les cas de personnes ayant le coronavirus sont minimes comparés à d’autres pays : 93 cas et 2 décès.

Le gouvernement polonais n’a pas caché vouloir freiner "tout transit humain" « car il s’agit là du premier vecteur de transmission de la maladie » a expliqué le PM polonais. « Le but est de ne pas faire entrer chez nous le Coronavirus par grande vague » a t-il poursuivit.

A ce stade la Pologne reste aujourd’hui un des pays ayant pris en Europe les mesures les plus strictes, de par sa taille il demeure aussi l’un des plus exemplaires quant à l’évolution du virus très basse alors qu’il pratique les tests systématiques et la quarantaine systématique en cas de doute.

A noter : les couples de nationalité mixtes et les parents d’enfants avec un ou une polonaise pourront entrer en Pologne même s’il ne possèdent pas la nationalité polonaise mais comme les polonais ils devront se soumettre à la quarantaine in domus. , ne sont pas concernés les possesseurs de la “Carte du Polonais” : pour les habitants des anciens terrains polonais comme la Lituanie, la Biélorussie ou l’Ukraine, ainsi que les possesseurs de carte de résident en Pologne (illimité ou temporaire) ou ceux qui ont une cvarte d’autorisation de travail en Pologne.

Pour l’instant le Premier Ministre Mateusz Morawiecki a refusé l’idée de fermer les villes, les quartiers ou les rues. Cela, précise t-il n’est pas nécessaire à ce stade de l’épidémie en Pologne.

Si toutes les galléries commerçantes sont fermés à l’exception des magasins alimentaires et les pharmacies, tous les magasins en dehors des centres commerciaux seront toujours ouverts sauf les bars, clubs, restaurants, cafés, casinos. Les restaurateurs resteront ouverts seulement pour les plats livrés ou emportés par le client.

La Pologne possède des services de santé en très bon état, plus de 10.000 respirateurs et les matériaux nécessaires comme les masques, gants etc... qui sont d’ailleurs fabriqués en Pologne et interdit actuellement à l’export. La Pologne possède les tests nécessaire en quantité à enfin spécifié le Premier Ministre.

AILLEURS DANS LE MONDE

L’ITALIE est en proie aux pires moments de son histoire moderne. Elle comptabilisait 17660 cas, elle déplore 1441 morts, 1439 personnes ont été guéris ( sous réserve de séquelles) à ce chiffre depuis vendredi il faut ajouter 2700 nouveaux cas EN MOINS DE 24 heures. Le vice ministre de la Santé italien Pierpaolo Sileri a annoncé avoir été diagnostiqué positif au Covid-19. La femme du ministre et son petit enfant se "sentent bien" selon Sileri qui a été placé en isolement. LE SARS-CoV-2 a également touché une autre personnalité du gouvernement, la vice ministre de l’Education, Anna Ascani elle déclare souffrir de fièvre et de douleurs.

La Biélorussie comptabilise 32 cas après que 5 étudiants de l’Université Publique de Biélorussie ont été testé positif.

Le Vatican a annoncé que les messes du Pape auront lieu sans les fidèles et que les catholiques ainsi que ceux qui le souhaitent pourront les suivre au travers de la télévision A Rome tous les parcs et jardins sont désormais fermés et les transports en public cessent de circuler à 21h00.

En Espagne la situation est devenue dramatique, ainsi en plein vol de avions JET2 Britannique ont fait demi tour dans le ciel pour éviter tout atterrissage en Espagne où le nombre de cas à fait un bond phénoménal. Pendant ce temps les divergences politiques sur le plan économique divisent le gouvernement PSOE (socialiste) avec Podemos, les réunions s’éternisent ( plus de 7 heures pour le Conseil des Ministres) : La commission déléguée aux affaires économiques, qui est en cours de préparation par le Conseil des ministres, s’est terminée hier soir, après 22 heures, et sans accord clair, après une intense discussion entre les membres du gouvernement de Podemos uni et certains socialistes et le vice-président Calviño et le ministre. Montero, selon des sources de l’exécutif. Mais les décisions sont tout de même tombées ce samedi : Le décret d’état d’alarme débattu en Conseil des ministres place toutes les autorités de l’État sous les ordres du gouvernement. En Espagne vous ne pouvez vous déplacer que sur les routes publiques pour acheter de la nourriture, aller à l’hôpital ou aller travailler désormais. C’est d’ailleurs le Second Etat d’Urgence post-Franco que connaît le Royaume.

Ainsi, voici les nouvelles résolution prises en Espagne :

A partir de lundi, les Espagnols seront confinés chez eux, sauf dans des cas spécifiques et, à partir d’aujourd’hui (samedi 14 mars), toutes les autorités de l’État sont placées sous les ordres du gouvernement de la nation.

Concernant la circulation des personnes , le gouvernement s’apprête à approuver un arrêté qui ne permettra plus aux personnes de quitter leur domicile saufdans les cas suivants :

1. Acquisition de produits alimentaires, pharmaceutiques et de première nécessité.

2. Assistance déplacement vers les centres de santé.

3. Se rendre sur le lieu de travail pour effectuer son travail, sa prestation professionnelle ou commerciale.

4. Retour au lieu de résidence habituelle.

5. Assistance et soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes à charge, aux personnes handicapées ou aux personnes particulièrement vulnérables.

6. Déplacement vers des entités financières

7. En raison d’un cas de force majeure.

8. Toute autre activité de nature analogue dûment justifiée.

De cette façon, les citoyens auront une certaine liberté de mouvement malgré les restrictions. Ce qui est expressément interdit est toute sortie à des fins de loisirs.

De même, la circulation de véhicules particuliers sur la voie publique sera autorisée pour la réalisation des activités susmentionnées ou à faire le plein dans les stations-service. . Dans tous les cas, dans tout déplacement, les recommandations et obligations dictées par les autorités sanitaires doivent être respectées.

De plus, l’état d’alarme place toutes les forces de sécurité, y compris les Mossos d’Esquadra , l’ Ertzaintza et la police locale sous l’autorité du ministère de l’Intérieur.

«  Les membres des forces et organes de sécurité de l’État, les organes de police des communautés autonomes et des sociétés locales seront placés sous les ordres directs du chef du ministère de l’intérieur, selon les besoins de la protection des personnes, des biens et des lieux. , pouvoir imposer des services extraordinaires pour leur durée ou leur nature , » précise le décret.

Les agents sont autorisés à effectuer des perquisitions et à "contrôler les personnes, les biens, les véhicules, les locaux et les établissements qui sont nécessaires". "À cette fin, les citoyens ont le devoir de collaborer et de ne pas entraver le travail des forces de l’ordre dans l’exercice de leurs fonctions", poursuit le texte.

En tant que ressource supplémentaire, "pour le respect effectif des mesures, les autorités compétentes peuvent exiger l’intervention des forces armées ".

Des "réquisitions temporaires de toutes sortes de biens nécessaires" sont également autorisées, la fermeture d’écoles dans toute l’Espagne est confirmée et l’ouverture de toutes sortes d’établissements de loisirs, culturels et sportifs est interdite.

À l’heure actuelle, des activités telles que la fréquentation de lieux de culte religieux seront autorisées , avec la simple indication d’éviter les foules et de garder une distance d’un mètre avec les autres.

LE SYSTÈME DE SANTÉ EST CENTRALISÉ

Le décret de l’état d’alerte instaure également la centralisation du système national de santé "sous les ordres directs du ministre de la Santé", pouvant, comme dans le cas des policiers, imposer des "services extraordinaires" aux professionnels, comme en fait cela se produit déjà. La gestion continuera de correspondre aux communautés autonomes, mais il appartiendra au ministre "de garantir la cohésion et l’équité dans la prestation" des services de santé. Cela sera important pour garantir le transfert de ressources matérielles et humaines d’un territoire à un autre en cas de besoin.

En matière de justice , les délais prévus par les lois de procédure sont interrompus, bien que dans les affaires en phase d’enquête, le juge soit autorisé à ordonner des actions qui ne peuvent être différées.

Au sein de l’administration, les délais de procédures dans l’ensemble du secteur public sont suspendus .

Toutes les mesures entreront en vigueur aujourd’hui dès la publication du décret au Journal officiel de l’État, à l’exception des dispositions relatives à la circulation des personnes, qui le feront le lundi 16 mars à 8 heures. La durée initiale de cet état d’alerte est de 15 jours, qui peuvent être prolongés avec l’autorisation du Congrès, où les principaux partis ont déjà garanti leur soutien .

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »