mardi, 25 février 2020|

69 visiteurs en ce moment

 

Coronavirus / Covid-19 : Qu’en est-il en Corée du Nord ?

Alors que le virus de la grippe de type Covid-19 frappe la Chine et plusieurs pays asiatique, certaines informations commencent à quitter la Corée du Nord, notamment des vidéos, certes de propagande pourrait-on dire, démontrant que le pays mets tout en œuvre pour éviter la pandémie nationale. En tous les cas le sujet reste présent dans les colonnes de la presse officielle et les plus hautes instances du pays semblent le prendre très au sérieux.

www.radinrue.com le XIV - II - MMXX, 17:17, par : Elvira Manne photos : capture d’écran de vidéo officielle publiée par naenara.com.kp DR.

Nous apprenions hier qu’un agent commercial rentrant de Chine en Corée du Nord a purement et simplement été fusillé en Corée du Nord, son crime ? Ne pas avoir respecté le régime de la quarantaine face au coronavirus Covid-19. L’homme était accompagné de plusieurs personnes, à son arrivée en Corée du Nord tout le groupe fut soumis à la quarantaine, mais l’individu a brisé l’interdiction de circuler et s’est rendu dans les bains publics. Il fut immédiatement arrêté et fusillé. L’information a été confirmée par le quotidien sud-coréen „Dzung-ang ilbo”.

On sait désormais que Kim Jong Un a mis en place un décret "secret", sans doute pour ne pas froisser la Chine, dans cette loi directe on apprend que toutes personnes arrivant - revenant, de Chine, doit se soumettre à une quarantaine immédiate. Le non-respect de ce décrêt est puni par les "règles les plus strictes de l’armée".

Dans le monde une quarantaine de 14 jours a été mises en place, mais en Corée du Nord celle-ci est de 30 jours. Le pays ne veut pas se permettre de risquer une infection majeure, ses structures hospitalières ne sont pas développées dans le territoire pour pouvoir soigner des masses considérables de personnes, par ailleurs les nord-coréens demeurent vulnérables, pense t-on en tous cas, notamment en raison de multiples carences alimentaires dans la population. Des morts massifs dans le pays ébranlerait le statut de protecteur de Kim Jong Un dans les termes avec lesquels le régime veut les inculquer au peuple.

Selon l’antenne nord-coréenne de l’OMS le virus ne serait pas présent en Corée du Nord. Une affirmation que de nombreux spécialistes refusent de croire.

En tous les cas il est désormais strictement interdit de faire rentrer des touristes étrangers en Corée du Nord, la frontière avec la Chine est fermée et tous mouvements totalement réduit dans la DMZ entre les deux Corées.

Naenara, site officiel d’informations d’Etat, va jusqu’à annoncer que c’est la Corée du Nord qui aide la Chine :“ Kim Jong Un, Président du PTC et Président du CAE de la RPDC, a envoyé une lettre à Xi Jinping, Secrétaire général du CC du Parti communiste de Chine et Président de la République populaire de Chine, à propos de la lutte menée actuellement en Chine contre la pneumonie contagieuse due au Coronavirus de type nouveau.

Dans sa lettre, il a adressé ses salutations chaleureuses à la totalité des membres du parti et du personnel médical de la Chine qui se tiennent à la pointe de la lutte intense contre cette épidémie et exprimé ses vives condoléances aux familles victimes.

Notre Parti et notre peuple considèrent l’apparition en Chine de cette maladie épidémique comme un malheur advenu aux membres de la même famille, a-t-il affirmé, et veulent partager tant soit peu les souffrances et épreuves que connaît le peuple chinois frère.

Exprimant sa certitude que sous la direction clairvoyante du camarade Secrétaire général Xi Jinping , le peuple chinois remportera sans faute la victoire dans la lutte contre l’épidémie, il a adressé ses saluts militants à Xi Jinping et à tous les membres du PCC, et ses vœux de santé et de bonheur au peuple chinois.

Conformément à la décision du 31 janvier de son Bureau politique, le CC du PTC a fourni une aide financière au CC du PCC”.

Pour ce qui est de la diffusion des nouvelles de la situation du coronavirus en République Populaire de Corée du Nord Naenara publie plusieurs informations, nous les reproduisons dans le style utilisé par ses rédacteurs : "A l’échelle mondiale, l’épidémie due au 2019-nCoV présente des symptômes nouveaux comme contamination asymptomatique. Face à cette situation, la RPDC intensifie le travail prophylactique en la matière.

Le commandement antiépidémique d’urgence de niveau central a défini de nouveau les fonctions de ses sections et leurs tâches, et se montre très exigeant pour qu’ils accroisse leur rôle et dresse un bilan rigoureux de leur travail journalier.

De leur côté, les membres du personnel chargé du contrôle sanitaire des points de passage frontalier accomplissent leurs devoirs de façon responsable.

Ils ont établi un système strict selon lequel on vérifie correctement le lieu de résidence de ceux qui entrent dans le pays et en informe les services sanitaires antiépidémiques concernés.

Tous les commandements antiépidémiques d’urgence, y compris celui de la ville de Pyongyang, procèdent à une enquête minutieuse sur ceux qui sont entrés dans le pays pour les faire subir un examen médical.

Tous les centres sanitaires antiépidémiques du pays dotés des assises matérielles et techniques nécessaires se tiennent fin prêts à faire face promptement à l’épidémie dès son apparition.

Les cadres des organismes du Parti et des organes du pouvoir de tous les échelons se renseignent souvent sur l’état de ceux qui font l’objet de contrôle médical, et veillent à leurs conditions de vie et à la fourniture de médicaments."

L’agence annonçait par ailleurs le 8 février : "A l’aérogare de Pyongyang, on renforce le contrôle sanitaire pour empêcher l’entrée de l’infection du 2019-nCoV dans l’intérieur du pays.

On procède à un examen médical et à un contrôle sanitaire d’abord dans l’intérieur de l’avion.

Les contrôleurs se montrent exigeants avec eux-mêmes pour éviter le moindre défaut dans la gestion d’un double et triple système de contrôle sanitaire, en prenant soin de leurs mesureurs de température et du port des moyens de protection individuels.

De même, sous l’étroite liaison avec des unités concernées, ils organisent avec minutie le travail destiné à désinfecter l’avion, les bagages de voyageurs et l’escalier roulant usé par ceux-ci, et se préoccupent d’une enquête détaillée sur l’état de santé de voyageurs et prennent des mesures nécessaires en la matière."

Hier, 13 février, la presse officielle publiait cette dépêche : “L’inquiètude de la communauté internationale à l’égard de l’épidémie due au Covid-19 va toujours croissant.

Dès le début de son apparition, la RPDC a pris des mesures préventives énergiques contre cette épidémie de nature à menacer gravement la vie de l’homme, afin qu’elle ne pénètre jamais dans le pays.

Sur mesure d’urgence de l’Etat, le comité central non permanent de direction de la santé publique a déclaré que le système sanitaire et antiépidémique est converti en système antiépidémique d’Etat d’urgence jusqu’à ce que les risques de cette épidémie disparaissent, et mène activement le travail hygiénique et anti-épidémiqu au niveau de toute la société.

Alors que le nombre de contagieux et de victimes du Covid-19 augmente au fil des jours dans les pays voisins et plusieurs autres pays du monde, ont été publiés de nouveaux résultats de recherche montrant que la période d’incubation de ce virus est de 24 jours.

La diffusion de l’épidémie risquant de plus en plus de provoquer un désastre d’ordre international, le comité central susmentionné a, dans le but de barrer complètement le canal de diffusion de ce virus et d’assurer la vie du peuple et la sécurité de l’Etat, proposé, après sa discussion, au Présidium de l’Assemblée populaire suprême de prolonger la durée d’isolement et de la faire respecter strictement.

Après avoir examiné et ratifié cette proposition en vertu de la loi sur la prévention de l’épidémie, le Présidium de l’APS de la RPDC a adopté d’urgence une décision que voici : la durée d’isolement sera provisoirement de 30 jours dans le territoire de la RPDC.

Tous les organismes et toutes les unités d’activité du pays et les étrangers résidant ou en séjour en RPDC doivent la respecter sans conditions.

Actuellement, le comité central non permanent de direction de la santé publique prend les mesures nécessaires conformément à cette décision.

Selon l’agence DailyNK, basée à Séoul mais qui garde des réseaux d’informations en Corée du Nord qui ont fait leur preuves trois personnes seraient déjà décédé du Coronavirus en Corée du Nord, les autorités parlent de pneumonie mais les personnes étaient bel et bien atteinte par le Covid-19, d’autres personnes seraient hospitalisés atteint par la maladie, une situation qui met en alerte maximale les plus hautes sphères de l’Etat.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »