mardi, 14 juillet 2020|

38 visiteurs en ce moment

 

4351 morts du Coronavirus dans le monde, le dépistage en France de moins en moins pratiqué...

TRENTE-TROIS morts en France, 4351 dans le monde avec 119 711 cas confirmés. Toutefois depuis quelques jours le comptage des cas en France pose question, en effet il n’y a plus vraiment de dépistage sauf dans les cas graves... Alors on se pose la question qui semble justifiée : il y aurait en fait dix fois plus de cas en France que les chiffres annoncés (1 784 cas le 11 mars à midi).

www.radinrue.com le XI - III - MMXX, 11h49, par : Lionel H, Paris Malenne et J. Maglènne,

FACE au Coronavirus les différents pays réagissent de diverses manière, les pays touchés massivement comme la Chine qui déploie une action généralisée qui place le danger devant tous les codes d’une société, qui décide de mettre l’économie à sa place c’est à dire au service de l’humain et non l’humain au service de l’économie. L’Italie qui submergée par le virus se rend compte combien les morts ont des visages et des histoires, le pays se coupe du monde car il a goutté l’horreur du Covid-19. La Pologne qui voit le Coronavirus se déployer lentement dans son territoire (26 cas avérés actuellement) et qui instaure des contrôles systématiques à ses frontières avec l’Allemagne et la République Tchèque, mais aussi dans les trains et les Ports, sans parler bien sûr des aéroports, qui ferme les écoles supérieures et qui se dirige peu à peu pour une fermeture de l’ensemble des écoles. Et puis il y’a la France, la France qui tarde à passer au stade 3 alors qu’elle est en plein dedans, la France qui multiplie les discours rassurants alors qu’elle freine totalement le dépistage et claironne aidé en cela par les médecins des plateaux télés, souvent députés également que le Covid-19 n’est pas plus dangereux que la grippe "annuelle" et que tout compte fait ceux qui y succombent sont les malades et les vieux... Comme si les malades et les vieillards pouvaient mourir sans que cela soit grave...

La France ne confine pas de manière générale. Si après l’Italie et l’Espagne la France est le troisième foyer du coronavirus les transports en communs fonctionnent, les supermarchés sont ouverts, la plupart des écoles également. Un choix qui reste pour le moment observé mais qui peut changer avec l’évolution de la situation. Un choix aussi qui au final demandera une analyse approfondie quant à sa réussite ou son erreur éventuelle.

A trois jours des élections municipales Emmanuel Macron s’exprimera pour la première fois de manière officielle sur l’épidémie du Covid-19. C’est donc jeudi à 20 heures que le président fera une déclaration télévisée aux Français, selon ce qu’a annoncé mercredi l’Elysée.

Le confinement imposé dès lundi soir à toute l’Italie fut une nouvelle mesure inattendue pour la plupart des villes de la péninsule, mais pas pour quatorze provinces du Nord, endurant déjà cette situation depuis deux jours : Venise par exemple, Milan ou encore Bergame, la province italienne comptant le plus grand nombre de malades du coronavirus. Ils sont plus de 1400 dans cette province du nord-est, selon les chiffres communiqués par la région Lombardie mardi 10 mars.

En Espagne la crise devient très préoccupante. Le pays a dépassé la barre des 2100 cas de Covd-19 et pleure 47 morts, la grande majorité dans la région de Madrid, selon nos informations 1000 malades sont issus de la capitale. Les cas ont presque quadruplé depuis dimanche. Prises de court par ce bond de la contagion, les autorités ont annoncé une batterie de mesures pour tenter de limiter la progression de l’épidémie : écoles fermées pour deux semaines dans la région de Madrid, interdiction des vols en provenance d’Italie, compétitions sportives à huis clos, désinfection des transports publics dans la capitale espagnole…

Partout sur la planète depuis son apparition, le Covid-19 a touché 119 711 personnes, causant la mort de 4351 d’entre elles. En France, on compte désormais 1784 cas pour 33 décès. 86 personnes sont en réanimation.

Les hôpitaux de la planète ont quasiment jamais connu une telle situation. "Préparez-vous." C’est le titre d’une lettre que plusieurs médecins italiens ont écrite il y a quelques jours à la Société européenne de médecine intensive. Ils y mettent en garde les experts de tous les pays européens : « Nous avons vu qu’un pourcentage élevé de cas ont nécessité une unité de soins intensifs, de l’ordre de 10% de tous les patients positifs. Nous voulons transmettre un message fort : préparez-vous », indique la lettre, selon le journal anglais The Independent.

Une nouvelle étude, parue dans The Lancet, décrit les facteurs de risques liés au Covid-19. En accord avec les précédents travaux sur le sujet, l’équipe de scientifiques chinois a identifié l’hypertension, le diabète et les maladies cardio-vasculaires comme des facteurs aggravants la maladie. Ils ont aussi étudié l’excrétion du virus dans le temps. Dans les cas les plus graves, le patient produit des virions infectieux pendant une durée médiane de 20 jours. Les patients décédés étaient contagieux jusqu’à leur mort.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »