lundi, 24 septembre 2018|

29 visiteurs en ce moment

 

En Grèce, la justice s’oppose à une réforme des cours de religion

La haute juridiction administrative grecque a jugé « anticonstitutionnelle » une décision ministérielle du gouvernement de gauche d’Alexis Tsipras visant à « renouveler » les cours de religion scolaires où l’empreinte de l’Église orthodoxe grecque est dominante.

www.radinrue.com le XXII - III - MMXVIII, 10h50 ;

Le métropolite du Pirée Séraphim et d’autres associations religieuses avait saisi le Conseil d’Etat grec pour protester contre une décision du ministère de l’Education et des Cultes de 2016. Celui-ci prévoyait un changement des livres et de l’enseignement religieux.

Selon le Conseil d’État, ce changement « fausse le but de l’enseignement qui est, selon la Constitution, le développement de la conscience orthodoxe chrétienne des élèves ».

Le ministère de l’Éducation a dans la foulée rétorqué dans un communiqué qu’il « respectait les décisions judiciaires qui sont toutefois appréciées pour leurs conséquences et leurs motifs ».

La gauche, ainsi que de nombreux universitaires et experts, ont à plusieurs reprises souhaité amender l’article 3 de la Constitution grecque, en vertu duquel l’orthodoxie est la religion dominante dans le pays.

L’ancien ministre de l’Education, Nikos Filis, député et cadre du parti de gauche Syriza au pouvoir depuis 2015, avait été écarté de son portefeuille en novembre 2016 à l’occasion d’un remaniement gouvernemental après une confrontation avec l’Église orthodoxe grecque, non séparée de l’État.

rr

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2018 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »