jeudi, 6 août 2020|

44 visiteurs en ce moment

 

ITALIE ✠ Mort de 14 Missionnaires xavériens en un mois

– Ils ont souvent passé de longues années en terres de mission, annonçant l’Evangile de Jésus-Christ sur quatre continents les 11 prêtres et 3 religieux non prêtres des Missionnaires xavériens morts en moins d’un mois.

www.radinrue.com le XXVIII -III- MMXX, 14h48 avec Fides.

Douze d’entre eux vivaient dans leur maison mère de Parme à cause des soins médicaux dont ils avaient besoin ou seulement pour un repos obligatoire vu leur age et leur vie passée en grande partie parmi les privations et les difficultés des missions.

Parme se trouve dans la zone du nord de l’Italie où le Covid-19 est le plus présent. Le Diocèse a perdu 6 prêtres. Même si manquent des preuves certaines, il semble que les Xavériens décédés aient contracté le virus. Le Père Rosario Giannattasio, Supérieur des Xavériens d’Italie, a souligné qu’il s’agit d’une mortalité bien plus forte par rapport aux quatre ou cinq missionnaires qui meurent généralement à la maison mère sur base annuelle. Il est donc inévitable de penser à une liaison avec le Covid-19.

Dans les domaines de l’apostolat missionnaire, les Xavériens morts au cours de ces dernières semaines ne se sont pas épargnés, ainsi que l’on peut s’en rendre compte en lisant leurs courtes biographies. De l’enseignement à la formation des jeunes en passant par la gestion de l’économat, du ministère paroissial à l’assistance aux migrants en passant par la conception des constructions au travail de confection de vêtements à la cuisine en passant par mille autres charges et fonctions faisant partie de la vie d’une communauté, petite ou grande. Une fois revenus en Italie, souvent sans forces physiques et éprouvés par les maladies, ils ont continué à apporter leur témoignage passionné dans le cadre de l’animation missionnaire, du ministère sacerdotal et de l’accueil. Certains avaient même repris, malgré un age avancé, le chemin de la mission. Ils incarnaient sans doute le désir de leur fondateur, Saint Guido Maria Conforti, qui écrivait : « Le Missionnaire est la plus belle et plus sublime personnification de la vie idéale. Il a contemplé en esprit Jésus-Christ qui indique aux Apôtres le monde à conquérir à l’Evangile, non pas par la force des armes, mais par la persuasion et l’amour et il a été conquis ».

Nous en faisons mémoire en citant leur période de service missionnaire.

✠Le Père Piergiorgio Bettati, 83 ans, de 1973 à 1983, missionnaire au Congo. Mort à la Maison mère le 23 mars.

✠Le Père Gerardo Caglioni, 73 ans, missionnaire au Mexique (1980-1983) et en Sierra Leone (de 1984 à 1993 et de 2002 à 2006). Mort à la Maison mère le 22 mars.

✠Le Père Stefano Coronose, 88 ans, de la fin des années 1960 à la moitié des années 1985, missionnaire en Indonésie. Mort à la Maison mère le 21 mars.

✠Le Père Pilade Giuseppe Rossini, 84 ans, missionnaire en Sierra Leone des années 1960 à 1998, avec trois intervalles en Italie. Mort à l’hôpital de Seriate le 19 mars.

✠Le Frère Giuseppe Scintu, 85 ans, missionnaire au Congo de 1968 à 1975. Mort à la Maison mère le 19 mars.

✠Le Frère Luigi Isaia Masseroni, 90 ans, missionnaire au Brésil de 1956 à 1967. Mort à la Maison mère le 18 mars.

✠Le Frère Guglielmo Saderi, 88 ans, missionnaire au Congo de 1961 à 2010, alternant des périodes de service en Italie. Mort à la Maison mère le 18 mars.

✠Le Père Giuseppe Rizzi, 77 ans, missionnaire au Burundi et au Congo de 1977 à 2010. Mort à la Maison mère le 15 mars.

✠Le Père Piermario Tassi, 90 ans, missionnaire au Congo de 1962 à 1996. Mort à la Maison mère le 15 mars.

✠Le Père Vittorio Ferrari, 88 ans, missionnaire au Japon de 1961 à 1974. Mort à la Maison mère le 14 mars.

✠Le Père Nicola Adriano Masi, 92 ans, missionnaire au Brésil de 1976 à 2010. Mort à la Maison mère le 12 mars.

✠Le Père Enrico di Nicolò, 80 ans, a dédié sa vie à l’enseignement et au ministère presbytéral. Mort le 11 mars alors qu’il se trouvait en visite dans sa famille.

✠Le Père Corrado Stradiotto, 86 ans, missionnaire en Indonésie de 1967 à 1975. Mort à la Maison mère le 7 mars.

✠Le Père Pietro Zoni, 85 ans, de 1970 à 2013, missionnaire au Burundi, aux Etats-Unis et au Cameroun. Mort à la Maison mère le 29 février.

✠ Ut Dominus Jesus Christus det illis Resurrectio et vita. Requiescant In Pace ✠

Les Missionnaires xavériens, nés dans le seul but d’annoncer l’Evangile à ceux qui ne le connaissent pas encore, étaient 819 en 2015 présents dans plus de 150 communautés en Europe, Afrique, Asie et Amérique. Leur fondateur, Saint Guido Maria Conforti (1865-1931), né à Ravadese (Parme – Italie), entra à 11 ans au séminaire mais une maladie fit retarder son ordination sacerdotale jusqu’en 1888.

Très jeune prêtre, il se vit confier la charge de Directeur de la Pieuse Œuvre de la Propagation de la Foi. N’ayant pu suivre la vocation missionnaire à laquelle il se sentait appelé pour raison de santé, il fonda en 1895 la Pieuse Société de Saint François Xavier pour les Missions étrangères (Missionnaires xavériens) dont le seul et unique but était l’Evangélisation des non chrétiens. En 1899, il envoya ses deux premiers missionnaires en Chine suivis de tant d’autres au fil des ans.

En 1902, à l’age de 37 ans, il est appelé par le Pape Léon XIII à gouverner l’Archidiocèse de Ravenne. Après deux ans au cours desquelles il dépense toute son énergie pour le bien du Diocèse, il est cependant contraint à renoncer pour motifs de santé. Il revient par suite à son Institut où il se dédie à la formation de ses élèves missionnaires. S’étant rétabli, le Saint Pape Pie X lui confia le Diocèse de Parme. Pendant plus de 24 ans, il fut son inlassable bon pasteur, se prodiguant également dans l’Annonce de l’Evangile aux non chrétiens. En 1916, il collabore à la fondation de l’Union missionnaire du Clergé, actuelle Union pontificale missionnaire, dont il est, pendant dix ans, le premier Président. En 1928, il se rend en Chine pour visiter les communautés chrétiennes et les territoires confiés à sa famille missionnaire. Il meurt à Parme le 5 novembre 1931 et est béatifié le 17 mars 1996 par le Saint Pape Jean Paul II, avant d’être canonisé par le Pape Benoît XVI le 23 octobre 2011.

/ Fides. RR - (S.L.)

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »