samedi, 21 novembre 2020|

27 visiteurs en ce moment

 

★ L’Islamisme s’attaque à l’Eglise Catholique en France

Un nouvel acte ignoble a eu lieu ce matin 29 octobre 2020 à 9h00. L’acte diabolique d’un islamiste a eu lieu en la Basilique Notre Dame de l’Assomption de Nice (06). Après avoir égorgé au moins une de ses victimes et fait 3 morts ainsi que plusieurs blessés le criminel a été arrêté par les forces de police avant d’être transporté à l’hôpital.

www.radinrue.com le XXIX - X - MMXX, 11h20 ; par : Jenny Lamue,

L’assassin a été arrêté par la police, lors de son arrestation et des soins reçus sur site il hurlait avec haine et frénésie sans cesse "Allah Akbhar". Nul doute sur les motivations diaboliques de ce criminel islamiste.

En s’attaquant à nouveau à des fidèles dans une église catholique les islamistes démontrent la haine de la France, de sa Foi, de ses Racines judéo-chrétienne ; sans condamnation forte et une séparation totale entre les musulmans français et les islamistes la communauté musulmane se trouve de plus en plus confrontés à ses démons.

« Nous venons d’apprendre qu’un attentat d’une gravité extrême s’est produit à Nice d’après les informations parcellaires dont je dispose », a lancé depuis le perchoir le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand. Il a ensuite réclamé « une minute de silence en solidarité à l’égard de là ou des victimes et de l’ensemble de ses proches. » Après une minute de silence, le départ vers la Cellule de crise du Premier Ministre, la séance a été suspendue.

Pour sa part le maire LR de Nice, Christian Estrosi, a dit : « Nice, comme la France, paye aujourd’hui un tribut bien trop important à l’islamo-fascisme (...). Il est temps que la France s’exonère des règles de la paix pour éradiquer l’islamo-fascisme de notre territoire. Je ne transigerai sur rien. » L’édile a également rendu un hommage à ses forces de polices municipales, ayant participé à l’interpellation de l’assaillant. Les forces de la ville bénéficient, depuis l’été, d’une expérimentation sur l’extension de ses compétences accordée par l’État.

Communiqué de Mgr André Marceau



Communiqué de Mgr André Marceau, évêque de Nice, ce jeudi 29 octobre 2020

C’est avec la plus grande émotion que je viens d’apprendre le drame qui frappe ce matin la communauté chrétienne des Alpes-Maritimes. Et une fois encore la ville de Nice.

À l’instant où j’écris ces lignes, il semblerait que trois personnes aient été victimes d’un acte terroriste abominable dans les murs de la Basilique Notre-Dame et aux abords, quelques jours après le meurtre sauvage du professeur Samuel Paty.
Quelques semaines seulement après le passage dévastateur de la tempête Alex, mon émoi ne peut être que fort après ce nouveau drame qui endeuille notre diocèse.
Ma tristesse est infinie en temps qu’humain devant ce que d’autres êtres, dits humains, peuvent commettre.

À cet instant, toutes les églises de Nice sont fermées jusqu’à nouvel ordre, et placées sous protection policière.
Toutes mes prières rejoignent les victimes, leurs proches, les forces de l’ordre en première ligne de cette tragédie, prêtres et fidèles meurtris dans leur foi et leur espérance.

Que l’esprit de pardon du Christ prévale face à ces actes barbares.

« Ma prière pour les victimes et leurs proches. Dimanche, pour la Toussaint, nous entendrons le Seigneur : Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu. Heureux si l’on vous persecute à cause de moi. Car votre récompense sera grande dans les cieux », a réagi le président de la Conférence des évêques de France, Mgr de Moulins-Beaufort.

« Je ne peux que condamner avec force la lâcheté de ce geste contre des personnes innocentes », a déclaré dans un communiqué Abdallah Zekri, délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM).

Le président de la République se rend sur place. L’Evêque de Nice a confirmé la fermeture de toutes les églises à Nice, action mise en place en concertation avec le maire de la ville.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2020 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »