mercredi, 26 juillet 2017|

23 visiteurs en ce moment

 

PAPE FRANCOIS : « Être catéchiste est une vocation de service dans l’Église, ce qui a été reçu comme don de la part du Seigneur doit à son tour être transmis. »

Le Pape François a adressé un message aux participants du Symposium international sur la catéchèse qui se tient cette semaine, du 11 au 14 juillet à la Faculté de théologie de l’Université pontificale catholique d’Argentine, à Buenos Aires. Parmi les participants à ce symposium figure le nouveau préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, Mgr Luis Ladaria Ferrer.

www.radinrue.com le XIII - VII - MMXVII, 10h40

Dans ce message en espagnol adressé à l’organisateur de la rencontre, Mgr Ramon Alfredo Dus, archevêque de Resistencia et président de la commission épiscopale de catéchèse de pastorale biblique au sein de la conférence épiscopale argentine, le Pape François revient sur la vocation spécifique du catéchiste, qui n’est pas seulement d’enseigner la foi mais d’en témoigner en la vivant en quotidien.

Dans cette lettre, le Pape revient d’abord sur cette célèbre phrase de saint François d’Assise : « Quand nous visitons les malades, quand nous aidons les enfants et que nous donnons de la nourriture aux pauvres, nous sommes déjà en train de prêcher ». « La vocation et la tâche du catéchiste » se trouvent déjà mises en relief dans cette « belle leçon » explique le Pape argentin, qui a choisi le nom du Poverello d’Assise pour donner à l’Église une nouvelle impulsion dans le témoignage de la pauvreté.

« La catéchèse n’est pas un "travail" ou une "tâche" externe à la personne du catéchiste, sinon qu’il "est" catéchiste, et que toute sa vie tourne autour de cette mission », explique le Saint-Père. « Être catéchiste est une vocation de service dans l’Église, ce qui a été reçu comme don de la part du Seigneur doit à son tour être transmis. » Il faut se charger de « tout le potentiel de piété et d’amour contenu dans la religiosité populaire pour que soient transmis non seulement le contenu de la foi, mais aussi que se crée une véritable école de formation dans laquelle on cultive le don de la foi qui a été reçu, afin que les actes et les paroles reflètent la grâce d’être disciples de Jésus ».

« Le catéchiste chemine depuis et avec le Christ, il n’est pas une personne qui part de ses propres goûts et idées, mais qui se laisse regarder par lui, par ce regard qui fait vibrer le cœur, insiste François. Plus Jésus devient le centre de notre vie, plus il nous fait sortir de nous-mêmes, il nous décentre et nous fait être proches des autres. »

Le Pape évoque ainsi l’importance des catéchèses "mystagogiques", qui mettent en relation les enseignements sur la Parole de Dieu et l’expérience des sacrements, et qui ne devraient pas être réservées simplement à des évènements ponctuels comme la célébration des sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, première communion, confirmation…), mais qui devraient être proposées plus régulièrement dans les paroisses et les communautés. « La vie chrétienne est un processus de croissance et d’intégration de toutes les dimensions de la personne en un chemin communautaire d’écoute et de réponse », insiste le Pape, reprenant une idée déjà exprimée dans son exhortation apostolique Evangelii Gaudium.

Le catéchiste doit aussi être créatif, insiste le Pape François. Il faut oser chercher de nouveaux signes, de nouvelles formes pour la transmission de la foi. « Il faut savoir chercher, s’adapter, pour rendre le message plus proche, même quand c’est toujours le même, parce que Dieu ne change pas, mais renouvelle toutes les choses en lui. Dans la recherche créative pour faire connaître Jésus, nous ne devons pas ressentir de peur, parce que lui nous précède dans cette tâche. Lui, Il est déjà dans l’homme d’aujourd’hui, et là, Il nous attend. »

Le Pape conclut son message en invitant les catéchistes à être de « joyeux messagers, gardiens du bien et de la beauté qui resplendissent dans la vie fidèle du disciple missionnaire », en confiant leurs missions à l’intercession de la sainte Vierge, une véritable « éducatrice de la foi ».

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2017 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS