mercredi, 28 juin 2017|

13 visiteurs en ce moment

 

• LA CORÉE DU NORD prête pour une guerre nucléaire

Ce samedi 15 avril, alors que la tension est très vive entre les USA et la Corée du Nord Mike Pence, effectue une visite sous haute tension en Corée du Sud, l’homme n’est pas un secrétaire d’Etat, non c’est le vice-président des Etats-Unis, une telle visite, dans le climat guerrier actuel en cette région du globe à de quoi inquiéter.

www.radinrue.com le XV - IV - MMXVII, 15:10, de Séoul, par E. Linat,

PENDANT ce temps à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord l’ambiance est à la fête et aux parades militaires grandioses. Pyongyang célèbre ainsi ce 15 avril le 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la dynastie nord-coréenne, Kim Il-sung.

Dans le défilé, la Corée du Nord a mise en avant ses tout nouveaux missiles balistiques, alors que le peuple récite des slogans en prière : "Kim Ir Sen – Grand chef, Président Éternel, Soleil de la Nation, Général de fer non vaincu, Maréchal de la Surpuissante Corée, protège-nous, ...

Kim Djong Un, descendant direct du fondateur mystifié dirige désormais une Corée qui atteint son but, avoir une puissance de frappe nucléaire qui pourrait atteindre les côtes américaines...

La grande parade militaire a été effectuée avec le brio cadencé connu pour cette dictature qui punie la moindre erreur par la mort. Au milieu de centaines d’engins de guerre, pour la première fois, la Corée du Nord a exposée ses missiles balistiques Pukkuksung-2, ces derniers sont prévus pour être tiré à partir de sous-marins.

Face au peuple, c’est un des bras droit du dictateur en place qui prend la parole, et son verbe est tout droit dirigé vers les Etats-Unis et plus spécifiquement envers Trump : « Si les Etats-Unis mènent une provocation imprudente contre nous, notre pouvoir révolutionnaire répliquera dans l’instant par une frappe destructrice et nous répondrons à la guerre totale par la guerre totale et à la guerre nucléaire par notre style de guerre nucléaire. »

Une menace très claire et que nombreux observateurs prennent très au sérieux. A Moscou, comme à Pékin, la crise qui s’installe n’amuse plus du tout. La Chine est désormais prête pour un travail très rapproché avec la Russie afin de calmer la situation qui se propage très vite sur l’Archipel Coréen. Le chef de la diplomatie chinoise
Wang ne tarie pas de propos pour affirmer que la reprise d’un dialogue est nécessaire.

Plus tôt ce samedi, c’est la Russie qui lançait un appel recommandant le calme et soulignant que le Kremlin préfère les résolutions de crises effectuée sur la base diplomatique et non par des escalades guerrières.

Le président américain Donald Trump, qui a envoyé vers la péninsule coréenne un groupe aéronaval articulé autour du porte-avions Carl Vinson, avait au préalable promis jeudi de "traiter" le "problème" nord-coréen.

Selon les experts du site internet "38 North", spécialisé sur la Corée du Nord et qui s’appuie sur plusieurs images satellites récentes, le site d’essais nucléaires de Punggye-ri est "amorcé et prêt" à servir.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2017 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS