mercredi, 26 juillet 2017|

23 visiteurs en ce moment

 

La "Maladie du Soda" touche 6 millions de français

Même si vous ne buvez pas d’alcool mais que vous consommez régulièrement et en quantité tout de même notoire des sodas, vous vous exposez à la stéato-hépatite, cette maladie très peu connue touche tout de même 6 millions de français.

www.radinrue.com le XX - III - MMXVII, 10h39, par : W.Wermarght,

6 millions de Français, dont certains très jeunes : 25 - 30 ans sont victimes d’une maladie très peu connue. Si ces personnes ne consomment pas d’alcool, pourtant leur foie est aussi malade que celui d’un alcoolique, avec des taux de transaminases et de gamma GT similaires. Le foie est en outre englobé dans une pellicule de graisse en conséquence. Les personnes en souffrance de la "maladie du soda" ne sont pas pour autant obligatoirement obèse. Elle peuvent juste présenter un surpoids d’ordinaire peu alarmant.

La maladie de NASH, stéatose hépatique est aussi appelée maladie du foie gras humain ou maladie du soda, des chercheurs français lance l’alarme sur la progression de cette pathologie pourtant si peu connue et qui se repend de plus en plus.

Cette maladie peut aboutir à une cirrhose ou un cancer. Le facteur principal qui déclencherai la pathologie semble résider dans la consommation "abusive" de repas en restauration rapide de type restaurant à hamburger, mais aussi de Kebab et autres aliments bien gras le tout accompagné de soda... le foie stocke alors excessivement du gras et cela provoque une inflammation de l’organe.

Cette maladie ne vient pas d’apparaître, elle demeure peu connue toutefois et se développe de manière inquiétante partout en Occident, aux Etats-Unis elle "explose" depuis une dizaine d’année, les transplantation du foie sont d’ailleurs au hit parade chez ces malades aux USA.

Il demeure difficile de poser un diagnostique sur la "maladie du soda", elle évolue très lentement et le moyen le plus certain pour la déceler demeure la biopsie.

Pour contrer, voire faire disparaître la maladie une solution, la plus naturelle et efficace, demeure le régime pour une perte de poids significative. Selon les spécialistes une perte pondérale de 5 à 7 % par rapport au poids initial a un effet sur la sévérité de la maladie, la perte de 10 % en fait disparaître les signes dans 90 % des cas. Il y a également la "solution" chirurgicale, qui fait perdre le poids du patient suite à l’intervention et à la diminution de l’estomac, mais là déjà on se retrouve dans une issue radicale.

Avant toute chose le régime alimentaire dans son ensemble doit être méticuleusement et intelligemment revu, afin de stopper à terme l’évolution de la pathologie, et mieux, afin de ne pas y avoir du tout à faire.

radinrue.com

 
A propos de RADIN RUE
®© 1982 - 2017 Radin Rue — ISSN 2270-5864 — Radin Rue a été fondé en 1982 sous format papier, depuis 2001 Radin Rue ne paraît plus sous format imprimé. Il est publié sur internet depuis le 22 décembre 1997 et en tant que www.radinrue.com depuis 24 septembre 2000. Ce site est dépendant de la (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS